Publié dans Livres, roman policier, thriller

Un tueur hors du commun

AVENUE DES GEANTS de Marc DUGAIN
Editions Gallimard – 362 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Al Kenner serait un adolescent ordinaire s’il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n’était pas supérieur à celui d’Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l’assassinat de Kennedy.

Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d’une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l’habite.

Inspiré d’un personnage réel, Avenue des géants, récit du cheminement intérieur d’un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s’illusionne dans les décombres de la guerre du Vietman.

 

Mon avis

Un véritable coup de cœur pour l’écriture, pour l’histoire et le personnage. J’ai décidé de recopier le 4ème de couverture, pour ne pas trop en dire, car de toute façon les mots me manquent pour exprimer ce que j’ai ressenti à la lecture de ce roman.

Une relation mère – fils hors norme et malsaine, et au fil des mauvais traitements Al Kenner deviendra un personnage étrange et renfermé pour toutes sortes de raisons. Et comme c’est tiré d’une histoire vraie, ça fait froid dans le dos.

Note : 5 / 5 

 

Publié dans Livres, roman policier, thriller

Secte et meurtres

 

 

TA MORT SERA LA MIENNE  de  Fabrice COLIN
Editions  Sonatine   /   346  pages

 

Résumé de l’histoire

Une histoire à trois voix. Chacun des protagonistes parle à son tour et au fur et à mesure que l’on tourne les pages, les pièces du puzzle se mettent en place. Lentement.

On fait la connaissance de Karen, qui est conseillère en éducation dans une école, mais auparavant, elle a eu de multiples métiers. Une vie de bohême, des questionnements sur sa vie et elle a même passé plusieurs années dans une secte, éloignée de tout, sur une île, les Keys, au large de Miami.

Il y a Donald, policier, qui a choisit d’aller travailler dans un trou perdu, suite à la perte de son équipier par sa faute. Une petite ville, pas de crimes, pas de choses graves, juste la routine en attendant de prendre sa retraite dans quelques mois.

Et voici qu’arrive Troy, avec sa moto, son cuir noir, ses fusils. Il est en colère. Il a vécu longtemps, éloigné de tout et de tous. Ensuite on l’a placé dans une institution et on a essayé de lui trouver une famille d’accueil, mais il est toujours revenu. Le motif, trop bizarre, agressif, méchant avec les autres et pas l’intention de s’intégrer. Sa mère est venue le rechercher, mais il l’a rejetée, comme tous les autres. Et à l’aube de ses trente ans, il va commettre un carnage.

 

Mon avis

Pour moi premier livre de cet auteur et j’étais enthousiaste. Le début me plaisait bien, un bon rythme, de l’intrigue, des questions, mais arrivée à la moitié du livre, et ayant compris le principal de l’histoire, j’ai commencé à m’ennuyer et à trouver le temps long.

Les nombreux passages sur la secte, avec punitions, coups, viols d’enfants, privation de nourriture, bien sûr coupé du monde, pas de nouvelles de ce qui se passe dans le reste des Etats Unis, pas d’accès aux livres, à la musique ou au sport. Bref au bout d’un moment ça m’a barbé en plus de trouver cette ambiance pesante.

Mais je tenterai un autre roman, pour ne pas rester sur un demi échec, peut être un autre style de l’auteur me plaira plus. J’étais surtout tentée par son roman : 49 jours ou par une saga jeunesse que j’ai cité plus bas.

 

 

Mais qui est-il ? Portrait

Né le 6 juillet 1972Fabrice Colin est un écrivain français qui s’est d’abord fait connaître par ses textes relevant des littératures de l’imaginairefantasy et science-fiction. Il est aussi l’auteur de romans pour adultes, pour la jeunesse et de plusieurs nouvelles.

D’abord rédacteur de jeux de rôlepigiste puis collaborateur de la revue Casus Belli, il publie son premier roman Neuvième cercle en 1997 sous l’impulsion de Stéphane Marsan.

Il s’est depuis illustré dans de nombreux domaines des littératures de l’imaginaire (quatre fois lauréat du Grand prix de l’Imaginaire), écrivant pour la jeunesse (Les enfants de la luneProjet oXatanLa Malédiction d’Old Haven) aussi bien que pour les adultes (DreamericanaOr not to beKathleen, etc.).

Il est également scénariste de BD et auteur de pièces radiophoniques. Blue Jay Way, paru en 2012 aux éditions Sonatine, marque la première incursion de l’auteur dans le genre du polar, et un tournant dans sa carrière.

 

La Saga Mendelson
1) Les Exilés, Le Seuil, Paris, 2009.
2) Les Insoumis, Le Seuil, Paris, 2009.
3) Les Fidèles, Le Seuil, Paris, 2010.

 

Les Étranges Sœurs Wilcox
1) Les Vampires de Londres, Gallimard jeunesse, Paris, 2009.

2) L’Ombre de Dracula, Gallimard jeunesse, Paris, 2010.
3) Les Masques de sang, Gallimard jeunesse, Paris, 2011.
4) Le dernier sacrifice, Gallimard jeunesse, Paris, 2012.

 

Note :   3  / 5  première publication en 2013 

 

Publié dans Livres, roman policier, thriller

Comment survivre ?

 

BONNE NUIT MON AMOUR  de  Inger FRIMANSSON
Editions First Thriller   /   393 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Justine Dalvik, la quarantaine, vit retirée dans la maison de son enfance, au bord du lac Mälar en Suède, où elle puise la force indispensable pour survivre aux drames de son passé : la mort précoce de sa mère, la haine de sa belle-mère, la perversité et la méchanceté de ses camarades de classe.

Et voici qu’une malédiction semble s’abattre sur les membres de son entourage qui disparaissent dans des circonstances aussi mystérieuses que tragique : un homme atteint par une fléchette empoisonnée, une femme retrouvée dans une mare de sang … Pourquoi le sort s’acharne-t-il ainsi sur Justine ?

Connaîtra-t-elle un jour la paix intérieure, l’amour véritable ? Jusqu’où votre compassion pour cette âme torturée pourra-t-elle aller ?

Je me suis contentée de recopier le 4ème de couverture, par peur de trop en dire et de casser le suspens.

 

Mon avis

J’ai lu ce roman il y a deux ans et pendant le déménagement, j’ai perdu le cahier avec mes notes !! Je fais donc ce résumé de mémoire.

Mais pourtant il y a une chose dont je me souviens, je me suis prise d’amitié pour cette petite fille, battue, humiliée autant par sa belle-mère que ses camarades de classe, qui subit les punitions les plus injustes que c’en est presque de la torture. Toutes ces choses font d’elle une enfant timide, craintive, étrange et évidemment qui se dévalorise.

Pourtant elle finit par devenir une adulte, elle plaira à certains hommes, mais elle n’est pas sûre d’elle, très jalouse, elle a une peur panique d’être quittée, préférée  pour une autre … et là les hommes tombent comme des mouches, les femmes aussi du reste.

J’ai aimé cette tension permanente, qui me pousse à tourner les pages avec avidité, afin de savoir comment Justine va bien pouvoir s’en sortir. Les personnages principaux : Justine, son père, sa belle-mère et certaines de ses camarades de classe sont très travaillées et ils ont une psychologie intense, parfois tordues à l’extrême.

Pour moi, encore une excellente romancière nordique. A découvrir car en plus elle a gagné le prix du meilleur roman noir suédois.

 

Note :  4 / 5   première publication en 2013