Dépression et des potes

VOUS DESCENDEZ ?  de  Nick HORNBY
Editions Plon / collection feux croisés    /    305 pages

 

Résumé de l’histoire

Martin est présentateur télé, il est séparé de sa femme car il a couché avec une gamine de 15 ans, s’est fait chopé, a été en prison, et maintenant il n’a plus de travail. Il vient de se disputer avec sa copine du moment et n’a plus le droit de voir ses filles.

Maureen est une femme très seule. Fervente catholique elle a couché une seule fois dans sa vie à 35 ans et a accouché d’un gamin trisomique, maintenant âgé de 18 ans mais avec un mental d’un enfant de 2 ans. Il ne reconnaît personne, ne sait pas parler, n’enrichi pas la vie de sa mère qui se trouve bloquée 24/24 à la maison. Elle n’est jamais partie en vacances, n’a pas de job, pas d’amis. Sûrement la femme la plus seule de toute l’Angleterre.

Jess à 18 ans, elle se conduit comme une enfant gâtée sous prétexte que sa sœur a disparu 3 ans plut tôt et n’a plus jamais donné de nouvelles. Elle est grossière, méchante, violente, détestable et s’applique à dire des choses désagréables à toutes les personnes qu’elle rencontre. On ne pouvait pas trouver mieux pour vous pourrir la vie.

JJ est américain et livreur de pizza. Il rêve d’être une rockstar, a monté plusieurs groupes, fait un disque, mais à chaque fois il y a quelque chose qui foire. Il est en Angleterre pour faire redémarrer sa carrière et c’est plutôt mal barré, rien ne se passe comme il l’avait espéré. Il est gentil, doux, rêveur.

 

Mon avis

J’ai passé un excellent moment avec ce roman. L’écriture est vive, les portraits des protagonistes très détaillés, on sent l’humour noir et trash des anglais.

L’auteur ose aborder un sujet quasi tabou et difficile, celui de cette femme qui doit élever seule un enfant différent, au point de parfois souhaiter qu’il soit mort à la naissance, auquel cas, elle aurait eu une vie totalement différente, bien plus épanouissante et heureuse. Mais bien sûr, elle ne peut jamais parler de ça avec personne, car aussitôt on l’accablerait.

Il ne lui reste donc plus qu’à se donner la mort puisqu’elle ne peut pas tuer son enfant. Le soir du réveillon elle trouve un bâtiment qui correspond à son projet, mais arrivé en haut, elle s’aperçoit qu’il y a d’autres candidats au suicide et il va falloir attendre son tour.

Les 4 personnages décident de faire un pacte, essayer de vivre pleinement jusqu’à la prochaine St-Valentin et si ils ne sont toujours pas plus heureux, à ce moment là ils auront le droit de se supprimer.

 

Note : 4 / 5

Un film a été tiré de ce roman avec Pierce Brosnan, que j’aime de plus en plus dans ce genre de rôle. Je vous mets l’extrait qui résume assez bien l’ambiance du roman.

Publicités

La mythologie revisitée

 

PERCY JACKSON LE VOLEUR DE FOUDRE

 

Réalisateur :   Chris Colombus
Comédiens :   Pierce Brosnan / Uma Thurman / Sean Bean / Logan Lerman
Durée        :   1 h 58
Genre        :   Aventure / Fantastique

 

Note :  4 / 5   vu en mars 2010

 

Résumé de l’histoire

Un jeune homme, Percy Jackson, découvre qu’il est le descendant d’un dieu grec et d’une humaine et s’embarque, avec l’aide d’un satyre et de la fille d’Athena, dans une dangereuse aventure pour résoudre une guerre entre dieux. Sur sa route, il devra affronter une horde d’ennemis mythologiques bien décidés à le stopper.

 

Mon avis

Un bon moment détente sans plus. On sent que c’est tiré d’un livre pour adolescent.

Le point positif tout de même, de bons effets spéciaux surtout au niveau du centaure, du satyre, de la gorgone, du chien des enfers et autres monstres de la mythologie grecque. Cela m’a aussi permis de me rafraîchir la mémoire avec les différents dieux et déesses et leurs disputes.

J’ai un regard assez clément sur ce film, car mon enfance a été bercée par ces histoires fantastiques que je lisais encore et encore jusqu’à plus soif. Et finalement, c’est une façon sympa de faire lire les ados et de leurs faire découvrir la mythologie.

 

 

 

 

 

Une bonne surprise

Souvent en regardant le programme télé, je me dis qu’il n’y a pas grand chose d’intéressant au niveau film. Et lundi passé, je vois que la RTS Un diffuse un film de 2010, avec Robert Pattinson et Pierce Brosnan, film que j’avais hésité à aller voir au cinéma, et finalement je m’étais abstenue.

Donc, comme il n’y a rien d’autre, je décide de regarder : Souviens-toi de moi, en étant presque sûre de lâcher l’affaire au bout d’une demi-heure. Et là, j’ai été plus que surprise en bien.

En fait, j’ai pris une vraie claque, car je ne savais rien du film, je ne savais pas vraiment de quoi il allait traiter. Je pensais qu’il s’agissait juste d’une histoire d’amour, doublée d’une histoire de vengeance. Et je me trompais complètement.

Je raconte …

Tyler (Pattinson) est un New-Yorkais de 22 ans en rébellion contre la société et sa famille. Son père (Brosnan) est avocat, il passe 95 % de son temps à son travail, négligeant ses enfants et sa femme et ils ont finis par se séparer.

Le père et le fils ne s’entendent pas, car le fils aîné c’est suicidé le jour de ses 22 ans. Donc le père a ignoré son fils Tyler, ainsi que sa fille qui est surdouée et âgée de 12 ans et qui essaie de capter, désespérément, l’attention de son père, sans succès.

Mais cette année là, Tyler tombe amoureux de Ally, une jeune fille qui va dans la même école que lui. Elle a aussi un passé très douloureux (des jeunes ont tués sa mère par balle dans le métro, alors qu’elle était là, âgée de 12 ans) et depuis, son père, policier, et devenu super protecteur à son égard.

Une belle histoire commence entre eux, le père et le fils arrivent enfin à crever l’abcès et à se parler. Le père s’occupe enfin de sa fille, mais lors de la rentrée des classes en septembre, la petite fille est prise pour cible des méchancetés de ses camarades, alors le père décide d’accompagner sa fille à l’école et de remettre de l’ordre dans cette situation.

Il doit voir son fils, ce matin là, mais il va être en retard, il lui demande donc de l’attendre dans son bureau, situé dans le Word Trade Center … un 11 septembre … Et il perdra son 2ème fils … Qui mourra à sa place, en quelque sorte …

Et la claque réside dans le fait que je ne savais pas que le film traitait de cette actualité. J’ai été touchée, car j’ai trouvé le film très bon. Alors quand il repassera … je le regarderai encore, et pour ceux qui l’ont loupé, au cinéma et à la télé, il reste le dvd.