Bilan premier semestre 2017

J’ai décidé de créer une nouvelle catégorie qui va se nommer : FITBIT et qui ne parlera que de sport et de résultats personnels que j’obtiens avec ma montre connectée de la marque Fitbit.

J’en parle, car je trouve ce programme très bien fait, complet, facilement compréhensible, avec des graphiques parlants. Je le fais aussi pour garder mes résultats en mémoire et pouvoir comparer les progrès d’année en année.

Le but pour l’année 2017, était de marcher 100 km par mois, soit 3 km 300 par jour et dans l’ensemble je me suis plutôt bien débrouillée. Certes, j’ai eu des hauts et des bas, car si j’ai de la facilité à marcher dans le froid, j’ai plus de peine quand il pleut des trombes d’eau ou lors de la canicule de ces derniers mois, car marcher sous 38 degré en plein soleil ça m’épuise rapidement. Le but est aussi de développer l’endurance.

Donc, entre le 1er janvier et le 30 juin 2017, j’ai marché 545 km au lieu des 600 km espérés. Il me manque 55 km pour atteindre mon objectif, mais dans l’ensemble je suis très satisfaite des résultats obtenu, j’essaie aussi de faire des escaliers, si possible 100 par mois. Ce qui comprend les escaliers pour monter chez moi, mais aussi le dénivelé si je monte une côte, ce que en principe j’évite de faire ;-//

 

Premier semestre 2017 : 545 km alors que mon objectif était de 600 km .. il me manque seulement 55 km .. je suis satisfaite du résultat ☺👍
# fitbit #sport #marche #etreenbonnesante

 

 

 

Publicités

Le courage et la bêtise

 

127 heures

 

Réalisateur :  Danny Boyle
Comédiens :  James Franco / Amber Tamblyn

Durée        :  1 h 34
Genre        :  drame, tiré d’une histoire réel

 

Note :  5   / 5   vu le 26/03/2011

 

Résumé de l’histoire (allociné)

Le 26 avril 2003, Aron Ralston, jeune homme de vingt-sept ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l’Utah. Il est seul et n’a prévenu personne de son excursion. Alpiniste expérimenté, il collectionne les plus beaux sommets de la région.

Pourtant, au fin fond d’un canyon reculé, l’impensable survient : au-dessus de lui un rocher se détache et emprisonne son bras dans le mur de rocaille. Le voilà pris au piège, menacé de déshydratation et d’hypothermie, en proie à des hallucinations…

Il parle à son ex petite amie, sa famille, et se demande si les deux filles qu’il a rencontrées dans le canyon juste avant son accident seront les dernières. Cinq jours plus tard, comprenant que les secours n’arriveront pas, il va devoir prendre la plus grave décision de son existence…

 

Mon avis

Un excellent film, pas une minute je n’ai eu le temps de m’ennuyer, malgré le fait que presque tout le film se déroule en huis clos sous la terre. De plus, les paysages sont magnifiques et magiques.

Bien sûr il faut être stupide ou inconscient pour partir seul faire de la randonnée sans avertir personne et sans dire dans quelle région l’on va et beaucoup de courage pour faire ce geste libérateur, puisqu’il va y laisser une partie de son bras.

Je trouve l’affiche magnifique.