Uni pour la vie

OU LE REGARD NE PORTE PAS  de Olivier Pont – Georges Abolin
Editions Dargaud   –   2 volumes

 

Premier volume : 1906 : William a dix ans lorsque sa famille quitte Londres pour Barellito, un petit village italien qui vit tranquillement de la pêche. Des tensions apparaissent pourtant, aiguisées par l’arrivée de ces étrangers.

Pour William, le changement est radical et sa vie complètement chamboulée. De nouveaux paysages, la lumière du Sud, une liberté toute neuve et, surtout, de nouveaux amis : Paolo, Nino et la charmante Lisa, qu’une date et un étrange objet semblent unir inexorablement.

 

 

Deuxième volume : 20 ans ont passé depuis que Lisa a fui Barellito.

20 ans et voici qu’ils se retrouvent, William, Nino et Paolo, pour voler au secours de celle qu’ils n’ont jamais oubliée. D’Istanbul au Costa Rica, ils vont renforcer leur amitié et trouver la réponse au secret qui les unit depuis l’enfance.

 

Mon avis

Une bd intéressante qui aborde le sujet de la réincarnation, année après année, siècle après siècle, quand on retrouve toujours les mêmes amis et que l’on est amoureuse du même homme, indéfiniment.

Un dessin agréable et une histoire sympa, sans plus.

Note :   3  / 5 

 

Une multitude de vies

UNE VIE APRES L’AUTRE  de  Kate ATKINSON
Editions Grasset   /   515 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

11 février 1910 : Ursula Todd naît et  meurt aussitôt.

11 février 1910 : Ursula Todd naît et meurt quelques minutes plus tard, le cordon ombilical enroulé autour du cou.

11 février 1910 : Ursula Todd naît, le cordon ombilical menace de l’étouffer, mais cette fois le médecin est là pour le couper, et Ursula survit.

Ursula naîtra et mourra de nombreuses fois encore (à 5 ans noyée ; à 12 ans dans un accident domestique, etc.)

Si l’on avait la possibilité de changer le cours de l’Histoire, souhaiterions nous vraiment le faire ?

Afin de ne pas trop en dire, j’ai recopie seulement une partie du 4ème de couverture, car je trouvais qu’il en disait trop.

 

Mon avis

Au court de cette très longue histoire, on va découvrir Ursula Todd, fillette et ensuite jeune femme très attachante, pour qui la vie ne sera pas simple.

Elle va mourir de multiple fois, mais chaque fois elle ira un peut plus loin et au bout d’un moment elle va avoir une sensation de déjà vu et de peur intense à chaque fois qu’elle va plus loin que la dernière fois. Elle ne fera pas deux fois la même erreur (quand elle se fera violer par un camarade de son frère ou la seule fois où elle se mariera et se fera battre par son mari).

Elle va vivre des dizaines de fois la seconde guerre mondiale, car pendant plusieurs vies elle travaillera pour le gouvernement anglais et sera la maîtresse d’un gradé dans l’armée. Pendant cette guerre, elle va essayer de protéger son frère Edward et sa sœur Pamela, car ce sont les deux personnes avec qui elle a le plus d’affinité. Mais à chaque fois son frère meurt, et elle sent que le nœud du problème est ailleurs.

Elle va donc changer de voie, apprendre l’allemand, visiter l’Allemagne, se marier avec un allemand, aura même un enfant de lui et tentera une autre approche, qui un jour finira par être payante.

On va aussi découvrir ses parents : Hugh et Sylvie Todd et dans la multitude de frère et de sœur, sa préféré sera Pamela avec qui elle gardera toujours contact ainsi que sa tante Izzie qui va l’aider bien des fois.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman, même si au départ il m’a semblé exigeant, j’ai très vite trouvé mon rythme, et les personnages sont très attachants.

Note :   5  / 5

J’ai déjà lu 2 autres romans de cette auteur, ici un coup de coeur, là un flop 

 

Mais qui est-elle ? Portrait

Description de cette image, également commentée ci-après

Kate Atkinson est une romancière anglaise, née le 20 décembre 1951.

Elle écrit surtout des romans policiers et invente un personnage récurrent : Jackson Brodie, qui apparaît dans les 3 romans suivants :  La Souris bleue, Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux et À quand les bonnes nouvelles ? 

La BBC a repris une partie des aventures de Jackson Brodie qui a inspiré une série avec l’acteur Jason Isaacs. 

Description de cette image, également commentée ci-après

 

L’aube de la psychiatrie

PILGRIM   de   Timothy FINDLEY
Editions Le serpent à plume   /   493 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

17 avril 1912 : deux nuits après le naufrage du Titanic, un homme du nom de Pilgrim, auteur d’un livre fameux sur Léonard de Vinci, se pend dans le jardin de sa maison londonienne. Il est retrouvé le lendemain et l’attestation de son décès signée par 2 médecins. Cinq heures plus tard, son cœur recommence à battre. La mort a refusé Pilgrim.

Celui-ci, qui s’est réfugié dans le mutisme, est alors interné à la clinique psychiatrique Burghölzli de Zurich, où l’un des médecins, Carl Gustav Jung, est immédiatement fasciné par ce cas hors du commun. Pilgrim dit avoir vécu plusieurs vies, avoir côtoyé Léonard de Vinci, saint Thérèse d’Avila et participé à la construction de la grande cathédrale de Chartres. Est il un malade mythomane, un rêveur de génie ou la victime d’une étrange malédiction ? Et qu’en est-il de Jung, personnalité complexe, mélange d’arrogance et d’intuition, de compassion et d’inhumanité ?

Roman ambitieux, fantastique, métaphysique, dans lequel apparaissent successivement, Henry James, Oscar Wilde, Mona Lisa … Pilgrim est un roman à la construction hardie et brillante, à l’écriture jubilatoire, le roman de la naissance de l’Europe du XXème siècle. Timothy Findley est ici au sommet de son art.

 

Mon avis

Je ne peux que reprendre ce qui est dit sur le 4ème de couverture, un roman fantastique à l’écriture hardie, brillante et jubilatoire.

Il est impossible à résumer tellement il y a d’éléments différents, mais je ne me suis pas ennuyée une seule minute, et j’ai aimé entrer dans la vie de Pilgrim, mais aussi dans celle de Carl Gustav Jung (qui est un être extrêmement complexe) ainsi que découvrir sa femme Anna Jung, pour qui il n’est pas simple de vivre avec cet homme avant-gardiste.

Un grand et beau roman, bien construit, intelligent, très documenté où j’ai pu apprendre des choses nouvelles, m’évader de mon quotidien et rêver pendant plusieurs semaines.

 

Note :  5  / 5    première publication en 2011

 

1er roman lu et déjà adoré