La magie du cirque

 

DE L’EAU POUR LES ELEPHANTS

 

Réalisateur :  Francis Lawrence
Comédiens :  Reese Witherspoon / Robert Pattinson / Chritoph Waltz

Durée        :  2 h 00
Genre        :  Drame

 

Note :  5   / 5   vu le 22/05/2011

 

Résumé de l’histoire (allociné)

1931, période de Grande Dépression aux Etats-Unis. A la suite d’une tragédie familiale, Jacob, un jeune étudiant en école vétérinaire, se retrouve subitement plongé dans la misère et rejoint par hasard un cirque itinérant de seconde classe.

Il se fait accepter en échange des soins qu’il pourra apporter aux animaux et ne tarde pas à tomber sous le charme de la belle écuyère Marlène. Elle est l’épouse du directeur du cirque, un être d’une rare violence et totalement imprévisible. Derrière la beauté et la magie des spectacles, Jacob découvre un univers impitoyable et miséreux.

Lorsqu’une éléphante rejoint le cirque, Marlène et Jacob se rapprochent l’un de l’autre et préparent un nouveau spectacle qui permet un temps de renouer avec le succès. Mais leurs sentiments deviennent de plus en plus perceptibles et sous les yeux d’August, cette histoire d’amour les met irrémédiablement en danger.

 

Mon avis

Un film magnifique et qui fait rêver. En principe, je n’aime pas trop les histoires de cirque, mais celle-ci sort de l’ordinaire.

Bien sur il y a une histoire d’amour, mais pas que. On nous explique surtout comment fonctionne les cirques en Amérique au début des années 1930 et surtout on voit ce qui se passe dans les coulisses (les animaux maltraités, les gens qui crèvent de faim, les heures de travail qui s’éternisent, la guerre entre les différents cirques).

Je trouve aussi que les acteurs ont été bien choisis. J’ai une tendresse particulière pour  Reese, que je trouve très bonne dans ce film, ainsi qu’une mention spéciale pour Chritoph Waltz qui fait peur à souhait.

Une mention spéciale aussi pour l’affiche que je trouve très belle et l’éléphante est attachante à souhait.

 

Publicités

Une bonne surprise

Souvent en regardant le programme télé, je me dis qu’il n’y a pas grand chose d’intéressant au niveau film. Et lundi passé, je vois que la RTS Un diffuse un film de 2010, avec Robert Pattinson et Pierce Brosnan, film que j’avais hésité à aller voir au cinéma, et finalement je m’étais abstenue.

Donc, comme il n’y a rien d’autre, je décide de regarder : Souviens-toi de moi, en étant presque sûre de lâcher l’affaire au bout d’une demi-heure. Et là, j’ai été plus que surprise en bien.

En fait, j’ai pris une vraie claque, car je ne savais rien du film, je ne savais pas vraiment de quoi il allait traiter. Je pensais qu’il s’agissait juste d’une histoire d’amour, doublée d’une histoire de vengeance. Et je me trompais complètement.

Je raconte …

Tyler (Pattinson) est un New-Yorkais de 22 ans en rébellion contre la société et sa famille. Son père (Brosnan) est avocat, il passe 95 % de son temps à son travail, négligeant ses enfants et sa femme et ils ont finis par se séparer.

Le père et le fils ne s’entendent pas, car le fils aîné c’est suicidé le jour de ses 22 ans. Donc le père a ignoré son fils Tyler, ainsi que sa fille qui est surdouée et âgée de 12 ans et qui essaie de capter, désespérément, l’attention de son père, sans succès.

Mais cette année là, Tyler tombe amoureux de Ally, une jeune fille qui va dans la même école que lui. Elle a aussi un passé très douloureux (des jeunes ont tués sa mère par balle dans le métro, alors qu’elle était là, âgée de 12 ans) et depuis, son père, policier, et devenu super protecteur à son égard.

Une belle histoire commence entre eux, le père et le fils arrivent enfin à crever l’abcès et à se parler. Le père s’occupe enfin de sa fille, mais lors de la rentrée des classes en septembre, la petite fille est prise pour cible des méchancetés de ses camarades, alors le père décide d’accompagner sa fille à l’école et de remettre de l’ordre dans cette situation.

Il doit voir son fils, ce matin là, mais il va être en retard, il lui demande donc de l’attendre dans son bureau, situé dans le Word Trade Center … un 11 septembre … Et il perdra son 2ème fils … Qui mourra à sa place, en quelque sorte …

Et la claque réside dans le fait que je ne savais pas que le film traitait de cette actualité. J’ai été touchée, car j’ai trouvé le film très bon. Alors quand il repassera … je le regarderai encore, et pour ceux qui l’ont loupé, au cinéma et à la télé, il reste le dvd.