Un autre point de vue

Résultat de recherche d'images

LES CHOSES COMME JE LES VOIS  de  Roopa FAROOKI
Editions Gaïa  –  315  pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Yasmine ne voit pas le monde de la même façon que son frère Asif et sa sœur Lila. Depuis toute petite, elle est « spéciale », elle est atteinte du syndrome d’Asperger.

Alors qu’ils sont devenus adultes, Asif développe un sentiment protecteur. Coincé dans son rôle de gentil garçon, il s’occupe de Yasmine depuis que leurs parents sont morts.

Pour Lila, la jalousie a pris la forme de la colère. Comme une enfant qui ne s’est jamais remise d’avoir hurlé à sa mère : je te hais et je voudrais que tu meures. Elle traîne une culpabilité sans bornes.

 

Mon avis

C’est le deuxième roman que je lis de cette romancière et ce ne fut pas une bonne pioche ! J’avais adoré : la petite boutique des rêves avec des personnages haut en couleur, ici le thème est beaucoup plus plombant.

Je n’ai pas réussi à avoir d’empathie avec ses jeunes adultes privés de l’amour de leur mère, et pourtant c’est un sujet que je connais !

Chacun à leur tour, les protagonistes parlent pendant un chapitre.

Yasmine explique qui elle est, sa maladie, son besoin de rituel, ses crises quand les choses ne se passent pas comme elle le souhaite.

Asif est un jeune homme peut sûr de lui. Il a dû interrompre ses études vers 20 ans pour s’occuper de sa sœur. Fini pour lui les études et l’université. Il s’est senti rejeté par sa mère à la naissance de Yasmine et ça mère lui a fait rapidement comprendre qu’il doit se comporter comme un grand et être responsable.

Lila est caractérielle, désagréable, perpétuellement en colère, couverte d’eczéma, méchante avec tout le monde et elle déteste sa sœur qui lui a pris ma mère, sa tendresse, son attention. Même à l’âge adulte elle ne s’entend pas avec Yasmine avec qui elle n’a aucun point commun.

Ce roman est une espèce d’introspection, qui nous exhorte à accepter les gens différents quoi qu’il en coûte.

 

Note :   3  / 5 

 

Publicités

Rêverie indienne

LA PETITE BOUTIQUE DES REVES  de  Roopa FAROOKI
Editions Gaia   /   363 pages

Résumé de l’histoire

On suit la vie de Lucky, 14 ans, un ado qui rêve de faire gagner la coupe du monde de foot à son équipe et peut être même de devenir pro. C’est une année charnière, que ce soit pour l’école, le foot ou le fait qu’il se demande comment devenir le copain de Portia.

Son père Jinan, d’origine bangladaise, est un brillant avocat. Mais bien sûr il est très occupé et ne s’occupe pas beaucoup de sa femme et son fils, préférant gagner des millions.

Sa mère Delphine, est française et après une belle carrière dans le marketing, elle a arrêté de travailler pour s’occuper de Lucky et aussi car l’argent coule à flot. Mais voilà, elle s’ennuie, n’ayant rien à faire à part du shooping, du sport et ressassé des idées noires.

Avant d’épouser Jinan, elle a été la maîtresse de son père et ils avaient une vie totalement différente. Joyeuse, pleine d’imprévu et Zaki avait le don de la surprendre. Dans un moment de détresse et d’ennui, elle aimerait redevenir la maîtresse de Zaki.

Va-t-elle franchir le pas ? Quelles en seront les conséquences pour son mari et son fils ?

Lucky va-t-il être sélectionné dans une grande équipe anglaise ? Va-t-il devenir l’amoureux de Portia et avec quelles conséquences ?

 

Mon avis

Je découvrais cette romancière pour la première fois, surtout grâce à la couverture du roman que je trouve magnifique. C’est un roman doudou mais pas cu-cul !

Une belle écriture, légère, agréable. J’ai aimé découvrir tous les membres de cette famille, ils sont attachants et l’histoire a des rebondissements assez inattendus.

En refermant ce roman, j’ai eu de la peine à me séparer de cette famille.

Citation de Oscar Wilde à méditer : Dans ce monde, il n’y a que deux tragédie. La première est de ne pas obtenir ce que l’on veut, et la seconde est de l’obtenir.

 

Note :   4  / 5 

 

Mais qui est-elle ? Portrait

Roopa Farooki est née au Pakistan en 1974, d’un père pakistanais et d’une mère bengali. Elle déménage au Royaume-Uni à l’âge de 7 mois, et grandit dans le centre de Londres. Elle partage sa vie entre le sud de l’Angleterre et le sud-ouest de la France.

Après le bel accueil de son premier roman : le choix de Goldie, voici le second : la petite boutique des rêves.