Les Durrells – saison 1

Voici une série anglaise que j’ai vue il y a quelques semaines sur la RTS, la chaîne suisse romande, et dès ce soir elle passe sur France 3 à 20h55, et il ne faut vraiment pas la rater, tant elle est originale et rafraîchissante et surtout tirée d’une histoire vraie.

Dans les années 30, Louisa Durrell galère. Elle est veuve, anglaise, couverte de dettes et doit s’occuper de 4 enfants allant de 10 à 22 ans. Quand son fils aîné Larry, lui dit que la vie serait plus belle au soleil, elle vend tout et cette joyeuse tribu part pour Corfou, où elle espère un nouveau départ pour sa famille.

Il s’agit d’une mini-série de six épisode, qui raconte l’arrivée et l’installation de la famille Durrell à Corfou. Il y a l’aîné, Larry, 22 ans, qui passe son temps sur sa machine à écrire, car il veut devenir un grand écrivain, ce qu’il deviendra plus tard. Vient ensuite Leslie, 18 ans, qui ne sait que chasser et tomber amoureux des demoiselles de l’île. Il y a aussi Margot, 16 ans, qui ne sait rien faire et dont le projet est de trouver un riche anglais qui l’épousera. Et puis le petit dernier, Gérald, âgé de 10 ans, qui est fasciné par les animaux en tout genre, qui les capturent et les étudient à longueur de journée, et c’est lui qui écrira une trilogie s’intitulant : la trilogie de Corfou, dont est inspiré la série, mais il deviendra surtout un zoologiste réputé.

Mais ce qui est le plus intéressant, c’est que l’unité familiale se resserre, les 4 enfants sont souvent en train de conspirer, car ils aimeraient que leur mère tombe à  nouveau amoureuse et se marie. Et il y a la gentillesse des grecs, qui leur viennent en aide.

C’est une série pleine d’optimisme, l’île de Corfou est magnifique, et il y a tout un tas de situations cocasses. Vraiment à ne pas manquer.

Ci-dessous un extrait, en anglais, mais la série est doublée.

 

Meurtres au paradis – saison 6

Comme chaque année, au moment des vacances, France 2 nous passe la dernière saison de la série « Meurtres au paradis » qui se passe à Sainte-Marie. Et pour ceux qui ne partent pas en vacances, comme moi, c’est mon moment d’exotisme de l’année.

Saison 5 : ici
Les autres saisons : ici

Résultat de recherche d'images pour "meurtres au paradis saison 6"

Dans cette nouvelle saison, on retrouve Humphrey Goodman, joué par Kris Marshall, toujours aussi timide, tête en l’air et excentrique. Au niveau des enquêtes, rien ne change, toujours la même façon de procéder.

Mais il y a de gros changement au niveau de Humphrey. Pendant les quatre premiers épisodes, l’inspecteur est amoureux d’une anglaise, Martha, venue passer un mois dans les îles. Tous les deux qualifient leur histoire d’amour de vacances, mais au fil des semaines c’est plus que ça. Et au moment du départ de Martha pour l’Angleterre, ils n’osent pas s’avouer leur sentiment. Martha s’en va et Humphrey déprime.

Mais au début du 5ème épisode, une opportunité se présente. Il y a un meurtre et à la fin de l’épisode Humphrey se rend compte que les suspects sont repartis pour l’Angleterre, donc le capitaine, afin de sauver l’honneur de leur brigade, envoie Humphrey, Dwane et Florence à Londres afin de résoudre cette enquête. Une fois sur place, l’inspecteur Jack Mooney est là pour travailler avec eux.

Pendant le 6ème épisode, on voit la collaboration de l’équipe de Humphrey avec l’inspecteur Mooney ainsi que l’arrestation du tueur. Mais dans ce même temps, Humphrey se décide à aller voir Martha et lui avouer ses sentiments et il décide de revenir habiter à Londres.

Donc dans les deux derniers épisodes, c’est l’inspecteur Jack Mooney et sa fille qui est une jeune adulte qui repartent à Sainte-Marie. Dans un premier temps pour des vacances, mais quand une affaire doit être ré-ouverte, le commandant demande à Jack de donner un coup de main. Il résout l’affaire et on lui propose de prendre la place de Humphrey et de rester dans les îles ce qu’il accepte.

Donc si dessous la nouvelle équipe, et comme la série a eu une bonne audience, il y aura une saison 7 pour l’été prochain.

Résultat de recherche d'images pour "meurtres au paradis saison 7"

Insipide – 2

Résultat de recherche d'images pour "main basse sur pepys road"

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, ils savent que je suis férue de séries et que j’apprécie particulièrement les séries anglaises. Mais là, malheureusement ce fut un flop.

La série intitulée : Main basse sur Pepys Road est passée sur Arte et est tirée du roman que j’ai chroniqué ici. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la série est aussi fouillis que le roman, et j’ai seulement compris l’intrigue parce que j’avais lu le roman.

Le plus énervant, ce sont ces personnages qui apparaissent pour quelques répliques et qui disparaissent tout aussi vite, sans que l’on comprenne vraiment ce qu’ils venaient faire là dedans ! C’est le cas du petit fils de Pétunia que l’on voit dans son atelier dans le dernier épisode et on comprend qu’il est peintre et qu’il y est pour quelque chose dans cette affaire.

En conclusion, la série (3 épisodes de 1h) est très proche du roman et fidèle au niveau des incompréhension. J’ai été aussi déçue par la série que par le livre.

Grantchester

Voici une série policière anglaise que j’ai adoré, avec un duo improbable flic et prêtre. La première saison est composée de 6 épisodes de 45 minutes. La série est tirée de la suite littéraire anglaise : Les mystères de Grantchester écrite par James Runcie. La première saison est fondée sur les histoires du premier livre. Une saison 2 est en cours.

Grantchester est une série policière se déroulant au cours des années 1950, dans le village de Grantchester, voisin de Cambridge, où le Révérend Sidney Chambers (pasteur anglican interprété par James Norton) développe une activité secondaire d’investigation avec l’aide initialement réticente de l’inspecteur Geordie Keating (interprété par Robson Green).

Les deux personnages principaux sont très attachants. D’un côté, le pasteur Chambers, la trentaine, qui fume comme un pompier et boit comme un trou, qui a fait la 2ème guerre mondiale dans le service actif (il a donc été au combat et a dû tuer des gens), mais en temps que pasteur, il est à l’écoute des gens. Il est pasteur mais a le droit de fréquenter des filles, d’avoir des relations sexuelles et même de se marier, sans aucun problème avec l’église. Du reste, il a une relation compliquée avec Amanda, une jeune femme avec qui il est ami de longue date, ils se voient fréquemment, vont au musée, etc, et sa relation avec elle est très trouble, il s’en rendra compte quand elle va lui annoncer ses fiançailles avec un autre.

De l’ature, l’inspecteur Geordie Keating est un bon flic, souvent bourru, qui bouscule ses suspects qui au final se confie au prêtre. Il a la quanrantaine, est marié avec 4 enfants, 3 filles en bas âge et un garçon nouveau-né. Pour résoudre ses affaires il va souvent au pub avec Chambers, boire du whisky et jouer au backgammon. Les enquêtes traitent de meurtres, d’homosexualité (peu courant à l’époque), de racisme.

Donc au final j’ai passé un très bon moment avec Chambers et Keating et j’attends la saison 2 avec impatience.  J’ai mis un extrait mais qui est seulement en anglais sans sous-titre.

  

Mr Selfridge

J’ai un mode de fonctionnement parfois étrange … comme pour les séries, il m’arrive souvent d’enregistrer une série, n’en sachant quasiment rien, et de la regarder une fois tous les épisodes dans la boîte.

Celle dont je vais vous parler maintenant, est une série dramatique anglaise, et elle raconte la vie de Mr. Harry Gordon Selfridge.

Chaque saison ne comporte que 10 épisodes, et pour l’instant je n’ai vu que la saison 1 et 2 et selon mes recherches il y aura une saison 3 et 4.

Saison 1

L’histoire débute à Londres en 1908. Mr Selfridge vient acheter un terrain et faire bâtir le plus grand magasin de tout Londres.

Il a des idées très avant-gardistes. Par exemple, plusieurs fois par semaine, il met de la publicité pour son magasin (par encore ouvert et pas encore terminé) des articles que l’on pourra trouver chez lui. Il a aussi déjà engagé tout le personnel.

Bien sûr les journalistes l’attendent au contour. Finalement le magasin va ouvrir dans les temps et une foule phénoménale s’est déplacée pour l’occasion et tout de suite le magasin fait des recettes. Son magasin est populaire car on trouve de tout à petit prix. Il est aussi apprécié des riches pour son luxueux restaurant.

C’est lui qui invente l’adage : le client est toujours roi. Il est aussi l’un des premiers à faire des vitrines luxueuses, et il n’hésite pas à faire entrer un avion (pour la venue de Lindberg) ou une voiture. Son restaurant devient rapidement un endroit à la mode, souvent réservé pour des conférences ou des dédicaces de livres.

Au fil des 10 épisodes, on va suivre la vie privée de Harry. Il a fait venir sa femme et ses enfants de Boston, mais a peu de temps à leur consacrer. On lui présente tous les nobles de Londres et il commence à avoir des maîtresses. Il est le meilleur parti de la ville, car il est généreux et ses maîtresses ont un crédit illimité pour acheter tous ce qui leur plaît dans le magasin. Sa femme, Rose tolère ça quelques temps, mais une goutte d’eau va faire déborder le vase et elle s’en va avec ses enfants, le laissant seul à Londres.

On va suivre aussi les proches collaborateurs de Harry, tel que M. Crabb le comptable, toujours angoissé car il est le plus vieux, déjà 50 ans. On suit Agnès Towler, la protégée de Harry, qui démarre comme vendeuse et qui ensuite devient sa décoratrice attitrée. On va suivre son histoire d’amour avec Victor Colleano, le bel italien qui travaille comme serveur du restaurant le Palmeraie, mais son cœur balance aussi pour Henri Leclair, qui travaille à la décoration avec elle.

Saison 2

La saison 2, démarre 5 ans plus tard. Harry est toujours seul à Londres, mais il a rompu avec toutes ses maîtresses et il semble rentré dans le droit chemin. Du reste le magasin va fêter ses 5 ans et sa femme Rose, devrait revenir à cette occasion et il va tout faire pour la reconquérir.

Toute la saison va tourner autour du fait, que l’Angleterre va entrer dans la 1ère guerre mondiale, et Harry souhaite s’investir, mais comme il est américain, on ne lui fait pas confiance. Pourtant Miss Mae, une courtisane avec qui il est devenu ami, va lui demander de rendre service à son mari, Lord Loxley, en lui fournissant une liste de fournisseurs susceptible de fabrique de bonnes chaussures militaire. Mais comme les deux hommes se détestent, Lord Loxley, va lui jouer un sale tour. C’est un personnage détestable, qui bat et humilie sa femme.

Agnès Towler, revient de Paris, où elle a été envoyée par Harry pour s’inspirer du style français. Elle retrouve Victor, très froid à son égard et l’on va suivre leur histoire d’amour. Mais il y a aussi Henri Leclair qui revient à Londres, mais il va être soupçonné, à tord ou à raison, d’être un espion. Il y a aussi le fils de Henry qui veut travailler avec son père, alors il commence au bas de l’échelle pour comprendre comment fonctionne le magasin.

Enfin, une autre « méchante » en la personne de Delphine Day, qui s’est liée d’amitié avec Rose pendant leur voyage vers Londres. Elle tient un club, mais essaie constamment de profiter de Harry et de sa fortune.

Et puis Harry devra improviser, car tous les hommes de son magasin sont réquisitionnés pour aller à la guerre, et il promet à ces garçons que quand ils reviendront ils retrouveront leur place de travail. En attendant il engage des femmes.