Publié dans Cinéma, séries en vrac

Good doctor – saison 1 + 2

 

Good Doctor : saison 1 épisode 6, Initiatives - TéléObs

 

Good Doctor, série américaine, série médicale ou dramatique qui met en scène le Dr Shaun Murphy, interne de chirurgie de 20 ans, qui est autiste avec le gène du savant. Comprendre qu’il a une mémoire phénoménale, qu’il retient tout ce qu’il lit et arrive à visualiser le corps humain avec une grande facilité.

Par contre, il ne ressent aucune émotion, ne comprend pas les blagues ni le sarcasme, ce qui fait qu’il ne peut pas éprouver d’empathie à l’égard de ses patients et de leur famille et quand il doit annoncer une mauvaise nouvelle, sa façon de faire, assez brutale et directe ne convient pas à tout le monde !

J’ai donc décidé de regarder la saison 1, sans savoir si cette série pouvait un tant soi peu me plaire. Il m’a fallut un peu de temps pour m’habituer à Shaun et à sa façon d’être, son visage qui ne montre aucune émotion, cette froideur dans l’annonce des diagnostics, ce ne fût pas facile au début, puis au fur et à mesure j’ai appris à l’apprécier.

 

Saison 1 / 18 épisodes de 50 minutes

Dans cette première saison, on découvre le personnage de Shaun, qui vient travailler à San José, dans l’hôpital que dirige le Dr Glassman, son mentor, en tant qu’interne de chirurgie. Il ne fait pas l’unanimité et son supérieur, le Dr Melendez essaie de s’en débarrasser même si il reconnaît que Shaun a une vision à part, et propose des idées innovantes pour régler des problèmes.

Il travaille avec deux autres internes en chirurgie, Jared qui est plutôt un arriviste, et Claire qui a beaucoup d’empathie et d’écoute à son égard et qui lui apprend comment se comporter avec la famille des malades et comment annoncer une mauvaise nouvelle sans trop de brusquerie.

Côté privé, il vit seul dans un petit appartement, sans amis, sans hobby ou intérêt autre que la médecine. Il fera tout de même la rencontre de sa voisine, Léa, qui régulièrement aura des interactions avec lui et une amitié s’installera entre eux. A la fin de la première saison, Léa repartira dans sa ville d’origine afin de régler certains problèmes, ce qui déstabilisera Shaun.

Il découvre aussi que le Dr Glassman est atteint d’un cancer agressif et qu’il doit être opéré d’urgence, ce qui chamboule ses habitudes, et il est très désorienté de ne plus avoir aucun point de repère, que ce soit Léa ou le Dr Glassman. 

 

 

Good Doctor : Antonia Thomas réagit à la mort de Breeze dans la saison 3

Saison 2 / 18 épisodes de 50 minutes

Voici les grandes lignes de cette deuxième saison, qui est intense en émotion, qui a un bon scénario et l’on prend le temps de découvrir chaque personnage, même dans sa vie privée qui souvent se mêle à la vie professionnelle.

Le Dr Glassman se fait opérer avec succès de son cancer, mais la chimio est pénible et Shaun s’est mis en tête d’être très, voir trop présent, ce qui agace le Dr Glassman qui aspire juste à se reposer. La tension monte d’un cran quand il pense avoir fait une rechute et se demande si il doit en parler à Shaun et quel sera sa réaction.

Léa revient vivre à San José et squatte l’appartement de Shaun qui est très en colère contre elle. Après moults explications, ils décident de prendre un appartement plus grand ensemble en tant que co-locataire, et la co-habitation ne sera pas toujours simple.

Pour Shaun, côté travail, son manque d’empathie envers les familles choque et une famille se plaint à la direction et il est transféré au laboratoire de pathologie, travail qui ne lui plaît pas. Il s’en plaint à Glassman, qui n’est plus directeur de l’hôpital, et qui lui fait comprendre qu’il doit se battre pour son statut de chirurgien et qu’il ne peut pas toujours lui sauver la mise ! Dans le même temps, il apprend à conduire, il pense être amoureux mais ne sait pas comment faire avec cette émotion.

Un nouveau chef de chirurgie, le Dr Hahn, fait son apparition pour quelques épisodes, c’est notamment lui qui déplace Shaun dans un autre service, et entre eux les tensions sont vives. La direction de l’hôpital devra choisir qui garder.

Pour les chirurgiens confirmés, il y a une bataille entre le Dr Melendez et le Dr Lim, spécialiste en orthopédie, bataille qui a commencé quand ils étaient étudiants. On comprend que Melendez est secrètement amoureux de Lim, ils vont finir par sortir ensemble et décider de vivre leur amour au grand jour.

Au final, j’ai beaucoup aimé cette série, basée sur la chirurgie et sur le fait que Shaun soit autiste et pas toujours facile à vivre, que ce soit dans sa vie privée ou professionnelle, mais qu’avec de la patience il est tout à fait apte à travailler et qu’il a beaucoup plus d’imagination que ses collègues et qu’il calcule les risques de réussite un peu comme un ordinateur.

La saison 3 passe actuellement sur une chaîne suisse et une française.

 

 

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Les navets – 5

 

Voici un petit récapitulatif des séries que j’ai regardées ces derniers mois et qui ne cassent pas trois pattes à un canard. Certaines se laissent voir, mais la plupart sont vites oubliées.

 

REPLAY - H24 (TF1) : la nouvelle série médicale en tête des audiences

Dans un premier temps une série médicale française : H24 avec Anne Parrillaud dans le rôle principal. Il s’agit de 7 épisodes de 60 minutes et la série se termine de façon à laisser la place pour une saison 2, que je ne regarderais pas.

Dans cette série, on suit le quotidien de 4 femmes dans le monde de la médecine.

Il y a Thiphaine, jeune infirmière qui vient de terminer ses études, elle a un fils de 5 ans et pour arrondir ses fins de mois, elle se prostitue, mais un de ses clients décide de la faire chanter car elle a rencontré un ambulancier et a envie d’avoir une relation sérieuse avec lui.

Il y a aussi Florence, infirmière célibataire, rousse, toxico et qui change d’homme comme de pansements !

On suit Sofia qui reprend le travail après plusieurs années à s’occuper de son fils. Son mari n’a pas très envie qu’elle recommence à travailler, surtout que des médecins lui tournent autour et que l’un d’eux la pousse à continuer les études pour devenir médecin.

Et il y a Anne Parillaud qui joue Gabrielle, l’infirmière en cheffe, elle a une fille de 17 ans et son mari est dans le coma depuis plusieurs années dans son service. Elle réfléchit pour savoir si elle va le faire débrancher, alors que sa fille est contre. Ce qui n’arrange pas les choses, c’est qu’elle tombe amoureuse de l’infirmier qui s’occupe de son mari et qui accessoirement a 15 ans de moins qu’elle.

Ça se laisse regarder mais sans plus et le rôle le plus intéressant est celui d’Anne Parillaud, mais ça ne suffit pas à sauver la série. 

 

The White Queen - Série (2013) - SensCritique

 

J’ai aussi regardé une série historique anglaise : The white queen, qui se passe en 1464 et qui raconte la guerre qui oppose les maisons royales de Lancastre et d’York. Mais au final, c’est Elisabeth Woodville qui envoûte le roi Edouard IV et qui sera la reine d’Angleterre. Elle lui donnera beaucoup d’enfants, 4 filles et 2 garçons, au moins.

Une série intéressante mais qui ne m’a pas tenu en haleine comme d’autres. J’ai trouvé les images globalement trop sombre, trop de personnages qui portent le même nom (Richard, Edouard, Henry) et sur la fin je me suis ennuyée. Je ne regarderais pas la suite qui parle de sa fille aînée, qui va à son tour, devenir reine.

 

 

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Dr House – saison 4

Résultat de recherche d'images pour "dr house saison 4 nouveaux médecins"

Attention spoilers

La saison 4 de Dr House est un peu particulière, dans le sens qu’elle est composée de seulement 16 épisodes (à cause de la grève des scénaristes) de 50 minutes.

A la fin de la saison 3, le Dr House se retrouve tout seul dans son service de diagnostic, et Cuddy le presse de choisir de nouveaux médecins. House va donc faire ça à sa sauce, en prenant 20 étudiants de l’hôpital, ils leurs fait porter un numéro, pour ne pas avoir à retenir leurs noms et les fait travailler sur des cas réels ou fictifs en plusieurs petits groupes qui vont changer au fil des épisodes.

Rapidement  des médecins vont se détacher du groupe. Il y a le médecin, très canon, qui travaillait pour la CIA, qui a tout plaqué pour travailler avec House, mais à part sa plastique, elle n’est pas très innovante, donc recalée. Il y a aussi cet étudiant de 50 ans, avec beaucoup de charisme mais qui au final a menti sur son parcours, lui aussi sera recalé.

Au final il reste donc : No 13, une jeune femme attirante, bi-sexuelle, ce qui fait fantasmer tout le groupe, mais très rigoureuse dans son travail et qui est atteinte de la maladie de Huntington, donc il lui reste assez peu de temps à vivre.

Il gardera le Dr Taub, 40 ans, marié sans enfant, dont la spécialité est la chirurgie esthétique, mais suite à une malversation il a été renvoyé de son cabinet et se trouve obligé d’être interne dans un hôpital. Il a des problèmes de couple, car par le passé il a trompé sa femme et est très souvent tenté.

Il va aussi garder le Dr Kutner qui a des idées étranges, mais parfois ça fonctionne. Il est innovant, solitaire et son passé intéresse House au plus haut point. C’est un hindou qui à l’âge de 7 ans a vu ses parents se faire abattre dans leur magasin. Il a ensuite été adopté par une famille de blanc.

Et pour terminer il y a Amber, médecin agressif pour qui tout les moyens sont bons pour gagner, mentir ne lui pose pas de problème, tout comme mettre les autres sur une fausse piste au détriment du patient. House la surnomme « l’abominable garce » et ne la prendra pas dans sa nouvelle équipe. Pourtant elle viendra souvent donner son avis sur les cas en cours.

De plus, elle est la nouvelle petite amie de Wilson et House met du temps à comprendre qu’il se passe quelque chose entre ces deux là. Rapidement ils habitent ensemble et House se sent délaissé par son meilleur ami et jaloux d’une femme qu’il n’apprécie pas. Il y a donc une scène hilarante où House et Amber parlent de se partager « la garde » de Wilson afin que personne ne soit lésé. Pourtant il est obligé de voir que Wilson est heureux et rayonnant et qu’il se pourrait bien que ce ne soit pas une passade.

Résultat de recherche d'images pour "dr house saison 4 amber"

House revient à un comportement auto-destructeur, il va souvent de saouler dans les bars et quand il est trop bourré pour rentrer chez lui, il appelle Wilson à l’aide. Et l’on arrive aux deux derniers épisodes de la saison qui sont justes grandioses !!

Amber viendra le chercher car Wilson est de garde, ils prennent le bus et ils ont un grave accident de la route. On retrouve House dans un piteux état, ayant temporairement perdu la mémoire et qui donc n’arrive plus à se souvenir de ce qui s’est passé ni pourquoi et comment il est arrivé dans ce bus. Il va se faire hypnotiser et prendra toutes sortes de médicaments afin de raviver sa mémoire, il aura des flashs flippants où il voit Amber qui lui parle et lui donne des indices qu’il n’arrive pas à décrypter. Son équipe retrouvera Amber dans un autre hôpital, quasiment morte, travaillera d’arrache pied pour la sauver … sans succès.

En ce qui concerne l’ancienne équipe de House, Chase et Cameron sont en couple et travaille dans d’autres services de l’hôpital, mais sont parfois sollicités par la nouvelle équipe. Et Forman travaille avec House, il est en quelque sorte son garde-fou, l’empêchant de faire des trucs irrationnels et dirigeant et formant la nouvelle équipe.

J’ai trouvé cette 4ème saison vraiment magnifique, on s’intéresse beaucoup à la vie privée de la nouvelle équipe, ainsi qu’à l’histoire de Wilson et Amber et on sonde la noirceur de l’âme de House, et il arrive à pousser le bouchon encore plus loin.

saison 1
saison 2
saison 3

 

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Dr House – saison 3

 

Résultat de recherche d'images pour "dr house saison 3"

Saison 1
Saison 2

ATTENTION !! Probable spoilers, mais cette saison date quand même de 2007.

La saison 3 est composée de 24 épisodes de 45 minutes.

House a survécu à la tentative de meurtre, et après avoir passé quelques jours dans un coma sous kétamine, il ne sent plus la douleur dans sa jambe. On voit apparaître un homme nouveau qui fait du sport, qui sourit et commence à profiter de la vie.

Mais les effets se dissipent et House est contraint de reprendre sa canne. Sa bonne humeur le quitte, il tente tous un tas de drogue et finit par revenir à la Vicodine, qu’il consomme sans modération. Il commence à tourner autour de Cuddy.

Lors d’une consultation, il doit traiter Michael Tritter (joué par David Morse) un policier, qui prend très mal le comportement de House et commence alors à le harceler mais aussi toute son équipe ainsi que Wilson. Il va forcer House à entrer en cure de désintoxication et le mettra en prison pour détention de drogue. Il faudra que Cuddy se parjure et obtienne le non-lieu pour que Tritter se résigne à laisser House. Tritter est un personnage récurrent pendant 5 ou 6 épisodes. Il oblige House à admettre qu’il est un drogué, qu’il est incapable de décrocher et la cure de désintox sera un échec car House a soudoyé un gardien pour continuer à recevoir de la Vicodin.

Foreman dans son désir d’être le meilleur, ressemble de plus en plus à House, et quand il tue une patiente, il décide d’arrêter de travailler avec House et choisit de démissionner.

Cameron et Chase, ont une liaison mais ne vivent pas ça de la même façon. Alors que pour Cameron c’est juste du sexe, Chase veut avoir une vraie relation avec elle, ce qu’elle refuse dans un premier temps. House renvoie Chase et Cameron démissionne.

House se retrouve donc seul dans son service de diagnostic.

Encore une bonne saison, on creuse les personnages en dehors de l’hôpital, de bons dialogues, des questions existentielles. Cette saison est charnière car si elle continue à parler uniquement des cas des malades on va finir par tourner en rond. Il sera intéressant de voir comment la saison 4 sera construite.

 

 

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Dr House, saison 2

Résultat de recherche d'images pour "dr house saison 2"

Ici la saison 1

Dr House est donc une série médicale, qui vient des USA. Elle est composée de 22 épisodes de 45 minutes.

On continue de suivre les péripéties du Dr House et la saison 2 est un peu meilleure que la 1ère. Elle mélange les cas suivis à l’hôpital, mais on découvre aussi la vie privée de l’équipe de House, ainsi que les failles de House. Il est toujours aussi arrogant, méchant, que ce soit avec les patients ou son équipe, mais il est parfois ému, même si il le cache à tous le monde et il réfléchit sans relâche pour les causes qui lui semblent justes ou intéressantes.

Foreman, lors d’une enquête chez un patient, attrape le même virus que lui, est gravement malade, doit être isolé car il est très contagieux. Il devient le patient de House qui travaille sans relâche pour le sauver. Il ira même jusqu’à enquêter chez le patient pour voir ce que Foreman aurait pu rater et il trouve finalement la solution. Foreman est sauvé, mais il lui faut quelques mois pour se remettre et quand il revient il est « différent » croit avoir rencontré Dieu et essaye d’être un meilleur médecin. Il a très peur de ressembler à House, d’être aussi inhumain que lui.

Cameron est toujours aussi effacée et elle suit le groupe. Une remarque d’un patient qui lui dit qu’elle préfère son travail à sa vie personnelle, donc pas de copain, pas d’enfant, etc, décide de coucher avec Chase mais sans avoir de sentiment, juste du sexe pour se faire du bien et ne pas être tout le temps seule. Cela marchera pendant un temps, mais bizarrement Chase en voudra plus et ils iront à la rupture. Elle a aussi un différent avec Foreman qui lui a volé des notes pour faire un article qui sera cautionné par House.

Wilson, le meilleur ami de House, va avoir des problèmes avec sa 3ème épouse (ça finira par un divorce) et il se trouvera obligé d’habiter avec House pendant un certain temps. Il y aura des disputes, la cohabitation sera difficile, ils se feront des crasses et on découvre un Wilson ingénieux (comme quand il scie la canne de House) et qui essaye de voir le bon côté des choses en toutes circonstances. Il va aussi coucher avec une de ses patientes, ira même habiter chez elle quand House sera invivable, avant de se reprendre et d’aller vivre à l’hôtel.

Cuddy quand à elle, veut absolument être enceinte, elle est donc sous traitement, fais des fiv, demande à House de lui faire ses piqûres, d’être discret et de l’aider à choisir un donneur de sperme. Il prendra un malin plaisir à lui pourrir tous ses rencards, lui tournera autour mais sans donner suite.

House est égal à lui-même, désagréable, blessant, mais il a quasiment toujours raison et trouve des solutions à des cas désespérés et on finit par lui pardonner. Il va aussi tourner autour de son ex, faisant son maximum pour l’énerver, une partie de lui voulant la récupérer, pour finalement se rendre compte que ça ne marcherait pas. Suite à ça, elle démissionne de l’hôpital.

Le dernier épisode est très bon puisque House se fera tirer dessus par un ancien patient, il restera entre la vie et la mort, aura des hallucinations, s’auto-diagnostiquera, en attendant de savoir si il y aura une saison 3 … qui sera renouvelée.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Dr House, saison 1

Résultat de recherche d'images pour "dr house saison 1"

Je profite d’avoir une box tv, et de la place, pour regarder des séries en tout genre, parfois cultes, du moins pour moi, même si parfois elles sont très anciennes.

J’ai donc profité du fait que TMC propose Dr House depuis la première saison et tous les épisodes dans l’ordre ! pour faire une remise à niveau. Pour mémoire, cette série démarre en 2004, oui quand même, et le programmateur des séries avait fait le choix de démarrer cette série par quelques épisodes de la saison 2, car la saison 1 n’était pas super intéressante.

Et je confirme, la saison 1 est un vrai ratage. Les épisodes sont brouillons, on ne comprend pas qui est House et pourquoi il est comme ça, et à la fin de la saison 1 on aurait pu s’arrêter là. J’ai même l’impression que certains épisodes ont été repris dans d’autres saisons, mais parfois avec un dénouement différent … comme si la chaîne avait voulu « recycler » les épisodes ratés de la première saison !

Mais les épisodes se laissent regarder, même si la psychologie des personnages n’est pas très profondes et que parfois, la chronologie n’a ni queue ni tête ! Donc voici la présentation des personnages dans l’ordre des photos ci-dessus.

Le Dr House est le chef du département des diagnostics, il ne prend que les cas qui l’intéresse et que personne n’arrive à résoudre. Il a un humour grinçant, ne parle pas aux patients qui sont tous des menteurs, il n’aime pas les gens en général et est dépendant à la Vicodine, un puissant anti-douleur et il ne peut pas se séparer de sa canne pour marcher. Il a été en couple et c’est séparé au moment de son accident, car sa compagne, Stacy, n’était pas d’accord avec le diagnostic. A la fin de la première saison, elle est engagée à l’hôpital comme avocate.

Le Dr Foreman, neurologue, afro-américain, n’a pas peur d’enfreindre les règles, a commis quelques délits dans son adolescence, vient d’un milieu modeste.

Le Dr Cameron est une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et tient souvent tête à House. Elle a été mariée à 20 ans à un homme atteint d’un cancer, qui depuis est mort. Elle a le syndrome du St-Bernard, comprendre qu’elle n’est intéressée que par les hommes malades ou mourants, et donc elle a un faible pour House.

Le Dr Wilson, cancérologue, son meilleur ami depuis des années, qui connait toute la vie privée de House, qui fait partie du conseil de l’hôpital et qui donc protège House quand il dépasse les limites.

Le Dr Lisa Cuddy, médecin mais qui a la charge de diriger l’hôpital Princeton Borows, qui a fait des pieds et des mains pour engager House, car il est le meilleur dans son domaine. Ils se disputent très fréquemment puisqu’il doit obtenir son aval pour faire certains traitements ou examens risqués.

Le Dr Chase, australien, blanc, dont le père est riche à millions mais avec qui il ne s’entend pas vraiment. Il a le rôle du lèche-cul, celui qui s’aligne toujours sur House en cas de conflits.

Le dernier personnage n’intervient que dans une dizaine d’épisodes, il s’agit de Vogler, afro-américain, milliardaire, qui décide d’investir tellement d’argent dans l’hôpital qu’il en devient le nouveau propriétaire. Il n’apprécie pas que House l’ignore et il en fera son principal souffre douleur, et n’arrivant pas à le faire plier, fera un chantage genre : c’est moi ou House, mais l’un des deux doit partir. Et c’est lui qui partira.

C’est donc sur cette victoire que se termine la première saison et elle aurait pu se suffire à elle-même ! Mais l’hôpital engage Stacy, l’ex de House comme avocate et elle accepte le poste pour emmerder House et pour que son mari, momentanément handicapé, puisse recevoir les meilleurs soins. Evidemment le nouveau mari et House ne se supporte pas et House y voit l’occasion de récupérer son ex-copine.

Peut être une des rares séries médicales qui offre un autre point de vue sur la façon dont sont traités les malades, le fait de faire des expériences ou d’utiliser des traitements expérimentaux sur des malades à qui on ne laisse aucun autre espoir.

Étonnant aussi, de voir à quel point il est difficile d’avouer avoir menti (sur un médicament, sur de la prise de drogue, etc) même quand sa vie en dépend. Ces femmes qui disent vouloir un autre enfant mais prennent la pilule en cachette, ces hommes soi-disant fidèles mais qui ont des MST gravissimes.

En bref, pas une première saison exceptionnelle, mais ça se laisse voir, avec des pathologies singulières expliquées de façon très simple, de façon à ce que le spectateur lamba puisse comprendre sans trop s’ennuyer.

 

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Night shift

De quoi ça parle : La série raconte le quotidien de l’équipe de nuit du San Antonio Medical Center où trois des chirurgiens étaient des anciens militaires américains.

Le Dr T.C. Callahan (Eoin Macken) était un ancien médecin militaire qui a vu son frère se faire tuer pendant les combats. À l’hôpital, il ne suit pas tout le temps les règles et rentre en conflit avec son ex petite-amie le Dr Jordan Alexander (Jill Flint) et surtout avec Michael Ragosa (Freddy Rodríguez).

Topher Zia (Ken Leung) est un chirurgien du secteur privé qui a passé beaucoup de temps sur le champ de bataille à l’étranger.

Le Dr Drew Alister (Brendan Fehr) est un médecin de l’armée de réserve qui essaie de cacher son homosexualité par peur de discrimination, il aime aussi pratiquer la boxe.

Le  Dr Paul Cummings (Robert Bailey, Jr.) qui essaie de sortir de l’ombre de son père, un célèbre chirurgien, il se fait souvent taquiner par le reste de l’équipe.

Jordan Alexander est à la direction de l’équipe de nuit, elle est en couple avec le Dr Scott Clemmens (Scott Wolf) mais leur relation se complique lorsque Scott devient le chef de la chirurgie de l’hôpital.

Ci-dessous, un résumé de qui sort avec qui.

Cette série est composée de 3 saisons.

La saison 1 comporte 8 épisodes : On apprend à découvrir le caractère de chacun des protagonistes, on voit les couples se former ou se défaire, et on évoque les petits secrets de chacun.

La saison 2 comporte 14 épisodes : Dans cette saison, T.C fait son maximum pour reconquérir Jordan, malgré le fait qu’elle soit fiancée à un autre. On aborde aussi les syndromes post-traumatiques. Drew se demande si il doit faire son coming out et puis la relation avec son copain qui vient de se faire amputer d’une jambe est compliquée.

La saison 3 comporte 9 épisodes : C’est la saison de clôture et l’on fait un point sur chaque couple ou situation. T.C. et Jordan habitent ensemble et elle est enceinte, donc T.C. promet d’être un peu moins casse-cou.

Mais évidemment il y a de la place dans le scénario pour une éventuelle reprise, mais à ma connaissance, pas de saison 4 de prévue.

La série est sympa, il y a toujours de l’action, tous les acteurs et actrices sont super canons, mais niveau réalité c’est pas ça. Des chirurgiens qui se battent comme des chiffonniers au milieu de l’hôpital et qui reprennent le travail le lendemain comme si rien ne s’était passé ! sans aucune sanction, c’est utopique.

T.C. est adorable, mais son côté Mc Giver est pénible à la longue, car faire une opération compliquée sur la route avec 3 brins d’herbe … ça ne tient pas la route dans la réalité.

Mais si l’on fait abstraction de ses défauts, c’est une série sympa, et soyons honnête je n’ai pas boudé mon plaisir de les retrouver chaque semaine. Il y a une belle énergie entre les médecins et les chirurgiens, et les personnages sont attachants, mais cette série ne pourrait pas durer 15 ans comme Urgences ou Grey’s anatomy.