Le fond du panier – épisode 1

Pour ceux qui me suivent, ils savent que je suis une fana de série, peut importe le thème : policière, aventure, dramatique, médicale, sf, historique, ma curiosité n’a pas de limite.

Mais bien sûr, elles ne sont pas toutes bonnes, bien au contraire. Donc de temps en temps, je vais faire un article fourre tout, si possible car catégorie, avec celles que je n’ai pas aimées et pourquoi en quelques mots.

On va commencer avec la catégorie série policière. Ce qui fait qu’une série policière est intéressante, c’est le duo d’enquêteur. Homme – femme / vieux – jeune / policier – médecin / policier – psy / policier – prêtre, etc.

 

Résultat de recherche d'images pour "série l'accident bruno solo"

On démarre avec : L’accident, une mini série de 6 épisodes de 52 minutes avec Bruno Solo et tiré d’un roman de Linwood Barclay. Au bout de 2 épisodes j’étais saoulée par la profusion de personnages et l’histoire qui part dans tous les sens. En voyant que cette série était tirée d’un roman de Linwood Barclay, dont je déteste les romans brouillons et les fins tirées par les cheveux, j’ai préféré abandonner.

 

Résultat de recherche d'images pour "série shade of blue"

Ensuite, il y a Shade of blue, une série américaine, avec Jennifer Lopez et Ray Liotta. Il y a eu deux saisons de 13 épisodes faisant 45 minutes chacun. Le pitch : Harlee Santos, jouée par JLO, est flic à New-York et elle est prise en flagrant délit de pot-de-vin, mais toute sa brigade est corrompue et elle devient informatrice pour le FBI qui veut pincer son chef Matt Wozniak, joué par Ray Liotta, que je n’aime pas plus que ça. J’ai rarement vue une série aussi incohérente, avec détournements d’argent, de drogue, et Harlee qui assassine des gens comme on éternue sans que beaucoup de questions soient posées !! Et pareil pour son chef qui tue plusieurs personnes sous prétexte qu’ils vont le balancer. L’excuse de Harlee, c’est qu’elle veut payer une bonne école à sa fille, raison pour laquelle elle est devenue ripoux ! Je crois qu’il y aura une saison 3 que je ne regarderais pas.

 

Image associée

Je termine avec Monster, une série norvégienne, de 7 épisodes de 60 minutes. Le pitch : Hedda revient dan sa ville natale, au nord de la Norvège, pour s’occuper de son père malade. Policière, elle enquête sur des disparitions de jeunes filles, selon le même schéma que pour sa mère, disparue 30 ans auparavant. Elle peine à s’entendre avec son co-équipier, Dreyer qui vient du sud de la Norvège, et qui est très flippant dans ses réactions. Au fur et à mesure des épisodes, on se dirige vers une histoire de secte. Il y aura probablement une saison 2 que je ne regarderais pas. Le niveau de violence est assez élevé et le climat anxiogène.