Rapt en Suisse

 

LA PEAU DES GRENOUILLES VERTES  de  Serge BIMPAGE
Editions de l’Aire   –   206 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Serge Bimpage a eu bien raison de transformer en roman un fait judiciaire réel et inouï, qui avait jadis défrayé la chronique : l’enlèvement contre rançon de la fille d’un artiste mondialement connu.

La forme romanesque permet de pénétrer dans la vérité des êtres, de présenter des portraits troublants du criminel et de la victime. Son intérêt « pour les hommes que le destin force à marcher contre nature » l’amène à examiner la question de la détermination et de la responsabilité des individus.

 

Mon avis

Je ressors de cette histoire avec un avis assez mitigé. Je n’ai pas aimé la plume de l’auteur, que par ailleurs je ne connais pas du tout. En regardant un peu la bibliographie de cet auteur, je ne suis attirée par aucun de ses livres, qui en règle générale ne sont pas des romans.

Par contre, je connais le fait divers dont est tiré l’histoire. Il s’agit du kidnapping de la fille de Frédéric Dard qui écrit les « San Antonio », et qui à l’époque vivait dans la campagne genevoise en Suisse. Cette histoire m’a marquée, car j’avais dans les 20 ans à l’époque et commençait à suivre les infos de manière assidue.

Ce que j’ai particulièrement aimé, ce sont toutes les parties qui concernent la vie du kidnappeur, car il raconte son enfance compliquée avec son père, son besoin d’argent toujours plus grand, le fait qu’il n’arrive pas à percer dans le monde du cinéma et que l’enlèvement va se faire par rapport à un scénario qu’il a imaginé.

J’ai moins aimé les parties concernant la fille de Frédéric Dard, plus complexe, moins clair.

Ce roman lu pendant l’été, il ne m’en reste presque rien. J’ai peut être été surprise par la manière dont l’histoire est racontée.

Note :   3  / 5 

 

Publicités

Euro foot 2008

Pour ma rubrique photo, je vais remonter le temps … été 2008 … Euro foot partagé entre Genève et l’Autriche. Alors soyons clair, le foot ne m’intéresse pas des masses.

Ce qui me plaît ce sont les choses organisées autour et surtout ce ballon géant, qui pendant plusieurs semaines va rester sur le lac Léman.

Je ne me souviens plus des détails techniques, mais il a coûté très cher, évidemment, il doit faire dans les 15 m de diamètre, il est gonflé à l’hélium, retenu par des filins à un socle sur le lac, et il doit flotter tout le temps de l’Euro foot à côté du Jet d’eau, le symbole de notre ville.

Une première série de photos avec le ballon « au repos », car quand il y a beaucoup de vent, il doit rester au sol, pour raison de sécurité. Et malheureusement, plus de la moitié du temps il a été au sol.

divers 007

divers 008

divers 010

divers 011

Ensuite une série où le ballon flotte harmonieusement pile poil au-dessus du Jet d’Eau ou à sa verticale parfaite. J’avoue que j’ai été le voir pendant presque 3 semaines pour arriver à faire ces 3 pauvres photos, car le temps était exécrable et venteux.

divers 044

divers 047

divers 048

Pour la dernière série, c’est ce que j’appellerai « presque bon » ! car avec le vent, le ballon bougeait énormément autour du Jet d’Eau, un coup à gauche, un coup au dessous. Mais au final de jolies photos, même si le ballon n’est pas exactement au-dessus. 

divers 041

divers 042

divers 043

En cliquant sur la photo, on la voit en grand, et l’on peut voir le détail, notamment du filin qui retient le ballon.

L’Arve en crue

Pour inaugurer ma catégories photos, je vais vous montrer des clichés pris ce matin.

Suite à la météo houleuse et pluvieuse, le fleuve devant lequel j’habite, qui se nomme l’Arve et dont on partage un bout avec la France, connait sa plus grosse crue depuis 1935 ! Ce qui m’impressionne, c’est le bruit que ce fleuve, plutôt discret d’habitude, fait maintenant.

En début de journée, c’était si dangereux, que le pont a été fermé à la circulation, que ce soit les voitures ou les trams et même les piétons !

Et si vous cliquez sur une photo vous la verrez en grand.

IMG_0005IMG_0003

IMG_0007

IMG_0017

IMG_0022

IMG_0031

IMG_0036

IMG_0039

IMG_0043

IMG_0040

Du grand spectacle

SHERLOCK HOLMES – 2    JEUX D’OMBRE

 

Réalisateur :  Guy Ritchie
Comédiens :  Robert Downey Jr / Jude Law / Naomi Rapace

Durée        :  2 h 07
Genre        :  Aventure, action

 

Note :  4  / 5      vu le 11.02.2012

 

Résumé de l’histoire (résumé Allociné)

Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l’homme à l’esprit le plus affûté de son époque. Jusqu’au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d’une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène … Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il mets non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral.

Partout dans le monde, la presse s’enflamme : on apprend ainsi qu’en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu’en Chine un trafiquant d’opium est décédé, en apparence, d’une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu’aux Etats-Unis, un baron de l’acier vient de mourir. 

Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d’avance et semble tout près d’atteindre son objectif. S’il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l’Histoire pourrait bien en être changé à jamais…

 

Mon avis

Beaucoup aimé cette suite de Sherlock Holmes. Le couple Downey-Law est toujours aussi bon, se disputant comme un vieux couple, mais avec une grande compréhension de l’un pour l’autre.

Il y a de l’action, de belles scènes au ralenti, les combats sont très biens expliqués, les déguisements de Holmes sont à mourir de rire, mais sont aussi très ingénieux. J’aime l’humour et la complicité entre Holmes et Watson. Les paysages sont magnifiques, les scènes de guerre très réalistes.

Un vrai moment de détente et de bonheur, pas le temps de s’ennuyer ou de s’endormir.

 

 

Nouvelle chance

 

L’ANALPHABETE de Agota KRISTOF
Editions Zoé  /  55 pages

 

 

Résumé de l’histoire

Il s’agit de 11 nouvelles autobiographiques, très courtes, qui racontent brièvement l’enfance de l’auteur, ainsi que son départ de Hongrie pour la Suisse en tant que réfugié.

Enfant Agota Kristof, adore les livres et la lecture, mais à son arrivée en Suisse, dans un canton qui parle allemand, elle ne comprend rien à ce qu’on lui dit, et surtout elle ne peut plus lire, donc elle devient une analphabète.

Ensuite, elle ira à Lausanne où elle apprendra le français. Elle travaille dans une usine et le soir elle écrit des pièces de théâtre et ensuite des romans.

 

Mon avis

Un livre très court et dans l’ensemble assez triste.

C’était mon 1er livre de cet auteur et sûrement pas mon préféré (finalement, je m’aperçois que je n’aime pas bcp ce genre de biographie. Cela me fait trop penser au livre de Christine Arnothy), mais comme un copain a eu la gentillesse de me le prêter, et qu’il était très court, je l’ai lu quand même.

Je souhaite surtout découvrir cette auteure dans sa trilogie « le grand cahier ».

 

Note : 2.5 / 5    première publication en juin 2009