Publié dans Livres

Les flops de l’été

CE N’EST PAS TOI QUE J’ATTENDAIS  –  Fabien TOULME
Editions Delcourt  –  240 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

C’est l’histoire de la rencontre d’un père et de sa fille trisomique. Pour Fabien, c’est le monde qui s’écroule. Comment faire face au handicap de sa fille, comment l’aimer.

Entre colère, doute, moments de tristesse et bonheurs inattendus, l’auteur raconte le difficile chemin d’acceptation qui le mènera vers sa fille.

 

Mon avis

Je n’ai pas aimé et je n’ai pas été touchée par le destin de Julia. Pourtant c’est bien dessiné, l’auteur explique bien les embûches rencontrées.

J’avoue que j’ai plutôt été mal à l’aise pendant cette lecture. Des souvenirs désagréables sont revenus à ma mémoire … Pour la petite histoire, j’ai été agressée pendant plus d’un an par un « triso » qui prenait le même bus que moi, tôt le matin, et qui selon son rituel, se branlait devant moi … et poser plainte auprès de la police et demander de l’aide au chauffeur du bus n’a rien changé, puisque c’était de ma faute … Bref, pas un franc succès pour moi.

Note :  2  / 5 

 

******************************

 

ILS VECURENT HEUREUX, EURENT BEAUCOUP D’ENFANTS, ET PUIS …
Michaël CUNNINGHAM

Editions Belfond   –   190 pages

 

Résumé de l’histoire

Des contes pour enfants, plus au moins connus, dont la fin a été revisitée par Michaël Cunningham, avec plus au moins de bonheur.

Mon avis

J’avoue avoir été très déçue par ce recueil de nouvelles, car d’abord les contes choisis ne sont vraiment pas les plus connus, et souvent la fin n’est pas très différente de l’original.

Au final, une lecture vraiment pas indispensable, dont il ne me reste rien un mois plus tard.

 

Note :    2 / 5  

 

*********************

LES CORPS INUTILES  de  Delphine BERTHOLON
Editions JC Lattès   –   353 pages

 

Résumé de l’histoire

Clémence, la narratrice, a 15 ans, et elle se prépare pour fêter la fin du collège avec ses amis. Au détour d’une rue, elle fait une mauvaise rencontre qui changera le cours de sa vie. Un homme l’agresse avec un couteau, dans le but de la violer. Elle s’échappera sans dommage physique, mais ne racontera cela à personne.

A 30 ans, elle est une jeune femme solitaire et sauvage qui travaille dans une usine qui fabrique des poupées pour adultes. Elle vit seule, n’arrive pas à être en couple et ne ressent rien … ni le froid, ni le chaud, ni les émois amoureux.

Mais un coup de fil va changer le reste de sa vie … même si dans les premiers temps elle culpabilisera beaucoup, car le fait de ne pas avoir signaler cette agression a eu des conséquences sur d’autres femmes, qui à leur tour ont été violées voir tuées.

 

Mon avis

La mise en place de l’histoire est très longue, j’ai eu de la peine à avoir de l’empathie pour Clémence. Par contre les cent dernières pages du roman sont vraiment intéressantes, mais pas assez pour sauver le livre.

J’en ressors déçue, et j’ai un peu l’impression d’avoir perdu mon temps.

 

Note :   2  / 5  

 

******************************

 

LA COULEUR DE LA NEIGE  de  Jodi PICOULT
Editions Presses de la Cité   –   428 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

En apparence, la famille Stone est l’image même du bonheur : Daniel, auteur de bd mène une vie harmonieuse avec sa femme Laura, brillante universitaire et Trixie sa fille de 14 ans qu’il adore.

Mais le monde des Stone s’effondre lorsque Trixie accuse son petit ami Jason de l’avoir droguée et violée. La police semble mettre en doute les allégations de l’adolescente, la soupçonnant de chercher à se venger. Et quand on retrouve Jason assassiné, elle est la première suspecte sur la liste.

 

Mon avis

Pas un mauvais bouquin, mais vite lu et vite oublié. Il est rempli de thèmes déjà traités des centaines de fois.

La famille américaine type, bien sous tous rapport, mais quand on gratte un peu le vernis … on découvre que le mari et la femme s’éloignent.. elle prend un amant, son mari le découvre … la fille de 14 ans n’est plus vierge depuis longtemps et ment à ses parents pour aller dans des fêtes et prendre de la drogue …

Bref … la seule chose intéressante, c’est que Daniel est d’origine Inuit et au cours du récit, on en apprend un peu plus sur leurs coutumes, et avec la femme le côté intello, puisqu’il est fait plusieurs fois allusion aux 9 cercles de l’enfer de Dante.

Typiquement une lecture de vacances, vite oubliée.

 

Note :   3  / 5  

Publié dans Cinéma, vu au cinéma

Sous tension

 


 

THE CALL / L’APPEL

 

Réalisateur : Brad Anderson
Comédiens : Halle Berry / Abigail Breslin

Durée        : 1h35
Genre        : Thriller

 

Note :    4 / 5  vu le 22/06/2013

 

Résumé de l’histoire (allo ciné)

Une adolescente est kidnappée par un tueur en série. Pour la sauver, une opératrice d’un centre d’appel d’urgences va affronter ses propres peurs liées à une tragédie de son passé. Leur seul lien : un téléphone portable. Une course contre la montre commence… Chaque appel pourrait bien être le dernier.

 

Mon avis

Un thriller honnête, avec du suspens, une ado pleurnicharde mais qui va finir par s’en sortir, coachée par une opératrice (Halle Berry) volontaire, astucieuse et qui ne veut rien lâcher. Même si l’histoire est un peu « téléphonée », j’ai passé un excellent moment, ça rebondi dans tous les sens et on ne risque pas de s’endormir.

Mais il y a autre chose que j’ai apprécié, c’est que j’ai regardé certains détails d’un autre œil. Halle Berry travaille pour le centre d’appel du 911 et l’on voit avec précision comment travaille tous ces « opérateurs » dans ce lieu centralisant tous les appels de détresses (accident, vol, agression, etc.) et l’opérateur a un contact direct avec la police, les ambulances, et les dirige et les informe.

J’ai appris deux ou trois trucs en cas d’enlèvement, ou si je me faisais enfermer dans un coffre !! on sait jamais ça peut servir, et surtout une chose très importante, il faut être combatif jusqu’à la dernière minute et tant que l’on est pas mort on a encore une chance.

Mais ce que j’ai particulièrement apprécié c’est la fin, car pour une fois dans un film américain, tout se fini bien, mais on ne suit pas la loi à la lettre et elles font une petite vacherie (le tueur n’est pas tué, mais pas remis pour autant à la justice, mais je n’en dirai pas plus, pour ne pas spoiler). Moi perso j’ai adoré.

 

 

Publié dans Livres, roman policier, thriller

Manipulation de haut niveau

 

HONTEUSE  de  Karin ALVTEGEN
Editions Plon  /  303 pages

 

Résumé de l’histoire (une partie du 4ème de couverture)

Monika, jeune femme médecin à qui tout sourit, se tient pour responsable de la mort de son frère, ce qui l’empêche d’accepter l’amour de Thomas.

Maj-Britt, personnage atteint de boulimie qui traîne chez elle son désoeuvrement et sa solitude, révèle peu à peu au lecteur les raisons religieuses et sociales qui ont ruiné son histoire d’amour avec Göran. Et pourtant, une lettre et un tragique accident vont faire se croiser leur destin.

 

Mon avis

Une superbe découverte et un énorme coup de cœur avec cette auteure suédoise. Un excellent thriller psychologique, avec des personnages extrêmement bien détaillé, avec une psychologie très affirmée.

On apprend petit à petit ce qui c’est passé dans la vie de ces deux femmes si différentes, on découvre leurs peurs les plus intimes de Maj-Britt croyant être punie par Dieu à chaque fois que quelque chose se passe mal dans sa vie et Monika se sentant responsable de la mort de son frère, au point de vouloir tout maîtriser.

On est tenu en haleine de bout en bout de l’histoire.

 

Note :  5 / 5    première publication en février 2010


Déja charmée par ce roman