Publié dans Cinéma, séries en vrac

Meurtres au paradis – épisode de Noël

https://sortidubrouillard.wordpress.com/2022/07/02/meurtres-au-paradis-saison-11/. Lien vers la saison 11

Depuis quelques années, dans certaines séries anglaises, au moment des fêtes, la production sort « un épisode de Noël » qui se déroule en décembre au moment de Noël pour les acteurs. Il paraît que les anglais sont très friands de ce genre d’épisode. D’habitude je n’en parle pas, ou je ne les voyais pas forcément, mais cette année je trouve intéressant d’en parler car il pourrait y avoir des conséquences.

Le commissariat de Sainte-Marie se prépare pour Noël, la plupart des policiers ont prévus de partir en vacances, sauf Neville Parker qui attend la venue de sa mère, avec des victuailles bien anglaises pour fêter le réveillon ensemble. Au final, elle ne pourra pas venir, car la sœur de Neville accouche d’un petit garçon, et elle restera auprès d’elle.

Mais il doit tout de même récupérer la valise de sa mère avec les victuailles. Bien sûr avec sa maladresse habituelle, il va percuter une jeune femme et il va prendre sa valise par erreur, ce qui le forcera à la revoir. Il s’agit d’une touriste anglaise, Sophie, qui est sur l’île pour un mois de vacances et ils se rendront compte qu’ils ont beaucoup de points communs.

Au niveau de l’enquête, elle début en 1971 et c’est la première enquête de Selwyn Patterson, alors jeune policier sortant de l’école de police et qui enquête sur la disparition d’un garçon de 9 ans. A-t-il fait une fugue, ses parents l’ont-ils maltraité, a-t-il été enlevé, par qui et pourquoi ?

Finalement Patterson ne le retrouvera jamais, et son frère jumeau tombera dans l’alcool. Pourtant chaque année à Noël il trouve un appel au secours sur le sol de sa maison et il croit qu’elle est hantée. Il a tellement honte et peur qu’il n’en parle à personne, sauf à sa compagne qui ne sait pas quoi faire de cette information.

Cette histoire remonte à la surface car une journaliste anglaise est venue faire un reportage sur cette disparition et elle interwiev Patterson ainsi que le frère jumeau. Mais peut de temps après son arrivée, elle est retrouvée morte dans le marais où le garçon avait disparu à l’époque.

Patterson travaille sur cette affaire qui le hante depuis plus de 50 ans avec Neville et ils vont faire d’une pierre deux coups en résolvant l’affaire actuelle ainsi que l’histoire de la disparition du garçon. Et comme c’est Noël il y aura une issue très heureuse à cette affaire.

Au niveau de l’équipe, Darlène Curtis, qui est toujours assistante administrative au poste, décide de commencer une formation d’agent de police afin d’être prise au sérieux par la population.

Publié dans Bla-bla-bla, Juste moi

2022 c’est fini

C’est le dernier jour de l’année et je n’ai pas envie de faire une récapitulation très cohérente mois après mois, longue et rébarbative, mais je vais juste évoquer quelques points, certains seront privés d’autres font parties des nouvelles mondiales, pas souvent très bonnes du reste.

Côté perso cette année a ressemblé à une longue traversée du désert, avec toutes sortes d’ennuis administratifs, un micro salaire, un moral assez souvent en berne, pas de motivation, une santé stable mais sans plus, très peu d’interactions sociales, avec le temps je deviens de plus en plus solitaire, j’ai de la peine à faire confiance car je me suis fait avoir tellement souvent et toujours pas de chéri en vue non plus.

Côté public il y a toutes ces personnalités publiques qui décèdent comme la reine Elisabeth, le footballeur Pelé, des écrivains dont je n’ai pas forcément retenu le nom mais qui m’ont interpellées sur le moment, des chanteurs, des acteurs et qui marquent mon quotidien.

Ensuite il y a ce que l’on subit, la guerre en Ukraine et ses conséquences comme tous ces migrants dont on hérite par la force des choses et à qui l’on offre beaucoup et qui passent leur temps à se plaindre. La flambée des prix de la nourriture de base, le prix de l’électricité et du chauffage qui augmentent de 30 % ainsi que mon loyer, tout ça toujours en rapport avec l’Ukraine !! Des informations angoissantes si une bombe tombe, est-ce que j’ai les médicaments adaptés, une place dans un abri atomique … …

Bref une année angoissante mais j’y ai encore survécu et je ne veux même pas savoir comment ! La lecture m’a sauvée encore une fois et je me suis évadée en regardant beaucoup de série, en me concentrant sur le sport, la méditation et j’ai essayé de m’occuper plus de moi et moins des problèmes mondiaux.

En conclusion, naïvement j’espère que l’an prochain sera moins problématique et moins angoissant. Plus de sourire et de sérénité et peut être une meilleure qualité de vie … on peut toujours rêver.

Publié dans Bla-bla-bla, Juste moi

Le blog a 10 ans

Je ne pense pas à faire cet article toutes les années, mais cette année le blog fête ses 10 ans et ça me semblais important d’en parler.

Je voulais remercier toutes les personnes qui passent régulièrement ou de temps à autre, et qui parfois mettent un message. C’est bien gentil et ça me fait toujours plaisir.

Comme j’ai la flemme de relever toutes les statistiques très précisément et que finalement ce n’est pas le plus important, je sais de tête que j’ai écris plus de 800 articles, que j’ai eu plus de 40’000 vues et que plus de 50 pays différents ont fait un jour ou l’autre un passage sur mon blog.

Le blog a aussi un peu changé de direction, car dans un premier temps je faisais uniquement des retours sur mes lectures et sur les sorties cinéma. Avec les années j’ai eu une box avec une grande capacité de mémoire et je me suis mise à regarder énormément de séries, car il y a beaucoup de style différent qui me plaise.

Avant il n’y avait presque que des séries policières et quelques séries dramatique, alors que maintenant il y a des séries historiques, de science-fiction, des séries tirées de romans ou de faits divers, des séries d’action et bien d’autres encore. Il y a aussi énormément de séries françaises mais aussi belges, nordiques, anglaises, espagnoles et évidemment américaines. Et je suis toujours surprise par la qualité des séries de type Game of Thrones qui coûtent plusieurs millions par épisode ! De même que les effets spéciaux pour les séries policières ou d’action. Raison pour lesquelles j’en regarde beaucoup.

Au fil du temps j’ai aussi créé des rubriques sur le sport, sur ma montre connectée, sur mon chat qui se porte comme un charme, sur la musique, ect, c’est sûrement ce qui permets à un blog d’évoluer et même temps que mes goûts changent.

En bref, merci d’être là et de me suivre et de partager avec moi.

Publié dans les chouchous du moment, musique

Le rap

Niveau musique j’ai des goûts très éclectiques, mais le rap je ne connaissais vraiment pas bien. Mon principal reproche étant que les rappeurs et rappeuses parlent très vite et articulent très peu.

Et puis j’ai découvert Orelsan … et je dois dire que c’est un ensemble, j’aime le texte, mais j’aime surtout le clip qui accompagne la chanson que je trouve magnifique.

Publié dans billets d'humeur, Juste moi

Me revoilà

Cela fait longtemps que je n’ai pas posté d’articles, pourtant ce ne sont pas les idées qui manquent, bien au contraire !

J’ai toujours de gros problèmes avec mon ordinateur, que ce soit simplement pour l’allumer, pour entrer dans WordPress ou même pour aller récupérer un article préparé dans Word … il y a tellement de bugs divers et variés, que ça m’a dégouté d’écrire .

J’écris donc cet article depuis mon iPad pour voir si c’est plus simple, plus intuitif, et j’en profite pour essayer les polices de caractères et les couleurs, etc.

Donc au final c’est un peu brouillon , mais ça me permet de revenir, car les idées se bousculent et j’ai toujours cette envie de partage.

J’en profite pour vous rappeler que ce week-end on passe encore une fois à l’heure d’hiver, ce qui nous permettra de grappiller une heure de plus.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Dark woods – saison 1

La détective Anne Bach et son collègue et à droite le frère de Barbara

Il s’agit ici d’une série policière allemande (pas mon style préféré) mais basée sur une histoire réelle, qui a eu lieu pendant l’été 1989 en Basse Saxe, avec la disparition de Barbara Neder, et de son frère, policier à Hambourg qui tente de la retrouver, et l’on suit le déroulement des événements pendant 30 ans. Il y a 6 épisodes de 60 minutes.

Barbara Neder, 40 ans, est en pleine procédure de divorce. Son mari, Robert, imprimeur et fortuné, veut la quitter car il a une maîtresse plus jeune avec qui il veut vivre. Barbara a de la peine à l’accepter et elle oscille entre colère et dépression. Afin d’apaiser les tensions, sa belle-soeur lui propose de partir en Espagne 15 jours, d’arrêter de boire et de commencer à se reconstruire. Elle rentre de vacances souriante, joyeuse et prête à prendre un nouveau départ. Du reste elle est invitée chez sa voisine pour une fête. On ne la reverra jamais plus.

Thomas Bethge, son frère aîné, vient d’être nommé chef de la Police Judiciaire de Hambourg et quand sa sœur disparaît, il prend contact avec la police de Basse Saxe qui lui fait bien comprendre qu’il ne peut pas participer à l’enquête, ni intervenir de quelque manière que ce soit. Et force est de constater que l’enquête a été bâclée, que certaines pistes n’ont pas été explorée et que le procureur veut boucler cette affaire au plus vite.

Thomas a maintenant 75 ans, sa sœur est disparue depuis 30 ans et il n’a toujours pas de réponse ! Il demande à avoir accès aux dossiers de la police et reprend tout depuis le début avec l’aide de Anne Bach. Il veut avoir des réponses avant de mourir et cette disparition lui pèse depuis 30 ans, gâchant considérablement sa vie et celle de ses proches.

C‘est la première enquête de Anne Bach, qui n’est pas prise au sérieux par sa hiérarchie, qui lui met sans cesse des bâtons dans les roues. Elle est pourtant méthodique, organisée et explore un maximum de piste, mais sans le soutien de son chef et du procureur, elle est vite bloquée dans ses recherches.

Jurgen Becker est jardinier, la quarantaine, il est le dernier à avoir vu Barbara, totalement bourrée, lors de la fête chez la voisine, et il l’aurait raccompagnée chez elle et serait ensuite rentré chez lui. Il est convoqué plusieurs fois par la police, qui l’interroge sans profondeur, alors qu’il change plusieurs fois sa version des faits. Pour Anne Bach il est le principal suspect.

Car finalement il n’y a que deux suspects. Soit c’est Robert le mari, qui tue sa femme car elle fait traîner la procédure de divorce, soit c’est Becker le jardinier, mais la police n’arrive pas à comprendre quel mobile il pourrait avoir pour tuer Barbara qu’il n’a vue qu’une ou deux fois.

De plus, pendant ce même été, il y a un tueur en série qui abat des couples au fusil de chasse dans la forêt proche du domicile de Barbara. La police se demande si il y a un lien entre ces meurtres très ritualisés (une balle dans la gorge et les corps recouvert de branches d’arbres) et la disparition de Barbara. Ils sont clairement submergés par le travail et les nombreuses pistes à explorer, de plus la priorité est donnée à l’enquête du tueur en série qui effraie tous les habitants de Basse Saxe qui n’osent plus entrer dans la forêt. Raison pour laquelle c’est une femme qui a hérité de l’enquête sur Barbara qui est considéré comme une simple disparition.

Mais à force de persévérance, Anne Bach obtient l’autorisation de perquisitionner dans la villa de Becker et découvre sa face cachée. A l’étage, il a un bureau remplit de photos de charme, il passe des annonces pour des rendez-vous sado-maso, prend des photos et regarde du porno (il possède des centaines de cassettes). Quand sa femme le prévient de la perquisition en cours il s’enfuit, mais il a un accident de la route, est emmené à l’hôpital où la police vient le cueillir et le met en cellule en attente de la venue de Anne Bach. Malheureusement à son arrivée il s’est pendu dans sa cellule, ce qui arrête l’enquête.

Il faudra encore à Anne Bach attendre une dizaine d’années, après la mort de la femme de Becker, pour qu’elle puisse avoir accès à la villa et découvrir les secrets de Becker ainsi que ses raisons et ses motivations apportant un peu de réconfort à son frère, mais surtout innocentant enfin Robert, le mari, qui était soupçonné depuis tout ce temps.

Il ne devrait pas y avoir de saison 2, vu que toutes les réponses sont données au terme de la saison 1. Contre toute attente, j’ai passé un très bon moment, la série est intense et très bien documentée.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Meurtres au paradis – saison 11

Une série policière anglaise, tournée dans les Caraïbes, sur l’ìle de Sainte-Marie. Il y a 8 épisodes de 1 heure.

Saison 1 à 4
Saison 5
Saison 6
Saison 7
Saison 8
Saison 9
Saison 10

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’équipe de policiers des Caraïbes. Il y a aussi un nouveau générique, car il y a beaucoup de changement au niveau des personnages, par rapport à la saison précédente.

On retrouve l’inspecteur Neville Parker, fidèle au poste, plus détendu, plus cool (on peut enfin le voir en bermuda) et on ne parle plus de ses innombrables problèmes d’allergies. Il a toujours le béguin pour Florence et il décide d’en parler avec elle, et elle lui dit qu’elle préfère le garder comme ami et que rien n’est envisageable entre eux. Il finira par se faire une raison et en fin de saison s’inscrira même sur un site de rencontre. Sa sœur venue d’Angleterre fera un bref passage dans sa maison, car elle doit réfléchir à la proposition de son petit copain qui l’a demandée en mariage, de plus, elle est enceinte.

Florence Cassel n’est visible que pendant les premiers épisodes, ensuite elle fera un travail sous couverture et décidera de quitter définitivement l’île (et la série, encore) pour travailler dans un endroit moins chargé en mauvais souvenirs.

Le sergent Naomi Thomas rejoint l’équipe en place. Elle est policière depuis plusieurs années, mais se trouvait sur une île tellement petite qu’elle n’a jamais travaillé sur un meurtre. Elle est donc un peu anxieuse, mais au final se révèle très organisée, méticuleuse, avec beaucoup de bon sens et l’on se confie facilement à elle. Après le départ de Florence, elle prendra son poste.

Neville Parker et Naomi Thomas

Marlon Price, l’ancien délinquant, travaille avec l’équipe depuis un an et se plaît bien à ce poste. Il continue sa formation pour devenir policier.

Darlène Curtis rejoint l’équipe en cours de saison. Elle est d’abord mise en cause dans un meurtre et demande l’aide du commandant Patterson, car on veut lui faire porter le chapeau. Elle est finalement innocentée mais elle n’a plus de travail, alors Patterson lui propose de faire de l’administratif et d’apporter ses lumières sur les enquêtes. Elle s’intègre avec facilité à l’équipe.

Darlène Curtis qui a eu une aventure avec Dwaine

Le commandant Patterson est toujours omniprésent dans les enquêtes et pendant un épisode on découvre qu’il a été marié à une journaliste anglaise et après une soirée arrosée, elle lui avoue que sa fille adulte est en fait de lui … ce qui lui cause un gros choc.

Les enquêtes sont plus complexes que d’habitude mais toujours très bien expliquées et réalistes. Je regarde cette série depuis 8 ans et j’avais peur de m’ennuyer, mais ce ne fut pas le cas et je me réjouis de les retrouver la saison prochaine.

Donc un réel plaisir de suivre cette série qui est déjà renouvelée pour une saison 12 l’an prochain.

Publié dans COVID-19, Juste moi

Le nez au vent

Les années se suivent, mais au final ne se ressemblent pas !

Depuis près de 2 ans, nous vivons et nous pensons Covid en permanence, avec toutes les contraintes que cela suppose. Mais à la mi-février, le Conseil Fédéral a levé ces mesures (le port du masque dans les magasins entre autre) et dès le début mars on a plus besoin de porter le masque dans les transports.

J’avais tellement attendu ce moment que quand il arrive ça fait un peu peur, mais pour moi prime le bonheur de ne plus transpirer et suffoquer sous le masque, et comme nous avons été bien dressés, les distances entre les personnes restent, ce qui n’est parfois pas plus mal. Quand à la population à Genève elle fait comme elle le ressent. Certains gardent le masque (dans les magasins, la rue, les transports) car ils ne se sentent pas à l’aise, d’autres l’enlèvent car ça leur convient mieux comme ça et tous le monde cohabite sans dispute et sans tension. Moi même, dans mon sac à main, dans une petite boîte, j’ai deux masques propres, au cas où je ressentirai le besoin de me protéger.

Avec plaisir je redécouvre le visage et le sourire des employés dans les magasins que je fréquente. Certaines enseignes ont décidés de laisser les protections en plastique, d’autres les ont enlevées au bout de quelques semaines, c’est toujours selon le ressenti de chacun.

Avec le beau temps les gens se rapprochent, recommence à faire des activités ensemble, peu à peu on laisse tomber les gestes barrières.

Le Covid disparaît des conversations, on n’en parle plus trop à la télé et dans les journaux et parfois j’ai l’impression d’avoir vécu un mauvais rêve et je me dis « tout ça pour ça » ! Je vais donc essayer de reprendre le cours de ma vie.

Publié dans Juste moi, mon moral vu de ma fenêtre

Janvier à mai 2022

Un début d’année très difficile dans tous les domaines de ma vie … janvier et des problèmes qui me tombent dessus sans discontinuer … avoir de la peine à faire face … ne pas trouver de solutions satisfaisantes … avoir un taux d’angoisse très fort …

En février l’immeuble où j’habite prend feu … heureusement les pompiers sont très réactif … mais des coups de masse en pleine nuit dans les murs et défoncer la porte de mon voisin du dessous … entendre le chat hurler d’angoisse … ne pas pouvoir sortir de chez moi, car la fumée est trop épaisse … 45 minutes d’épouvante, mais finalement on s’en sort plutôt bien … ne pas pouvoir dormir pendant plusieurs semaines … avoir peur à chaque fois que ça sent le brûlé …

Dans la foulée j’apprends que ma coiffeuse depuis 28 ans prend sa retraite … elle a une opportunité et elle a bien raison … mais ça me rend très triste …

Mars / avril passent à toute vitesse … je me sens tout le temps décalée … les mauvaises nouvelles n’épargnent pas mes proches non plus … me sentir de plus en plus mal à l’aise dans l’immeuble où j’habite … des incivilités quotidiennes … une saleté sans nom, entre les gens qui renversent des boissons dans les étages … ceux qui pissent régulièrement dans les escaliers et ceux qui gerbent dans l’ascenseur au moins une fois par semaine … ils n’arrivent pas non plus à jeter leurs poubelles dans le container adéquat … sûrement trop compliqué pour tous ces crevards qui viennent de l’autre côté du monde et qui n’ont pas trop envie de s’adapter … ils ont enlevé le gazon des parties communes pour y planter des salades et des carottes et interdisent quasiment l’accès aux autres locataires !!

J’avoue que mon quotas de bienveillance est bien entamé …..

Bref … pour finir la découverte d’un ensemble vocal qui me fait de bien

Publié dans Bla-bla-bla, Juste moi

Un passage

Nous voici entrés dans une nouvelle année, et je n’ose rien souhaiter (bonheur, santé, amours, etc) tellement la situation est étrange depuis quelques années.

La seule chose dont je suis sûre, c’est de faire au mieux de mes capacités avec ce que j’ai, parfois très peu, parfois un peu plus, de prendre un jour après l’autre, essayer de vivre intensément chaque journée et faire au mieux pour rester dans l’instant présent et ne pas me projeter trop loin.

Pas de « bonnes résolutions » pour moi, je vais juste continuer ce que j’ai commencé, continuer à faire du sport, le plus régulièrement possible, continuer à méditer, marcher, lire beaucoup et diversifié. Prendre du plaisir à écouter de la musique et sortir des sentiers battus.

Merci à toutes celles et ceux qui me suivent, parfois depuis peu et pour d’autres depuis des années, j’espère vous retrouvez tout au long de cette nouvelle année et que les choses soient douces pour vous.