Semaine 42

Cette semaine qui se trouve juste avant les vacances de patates en Suisse, et les vacances d’automne pour les autres, est synonyme de peu de sortie et de quelques dessins animés pas plus intéressants que ça … je fais référence à Zombillénium qui est moyen et au catastrophique Le monde secret des émojis !!!

Bref … le seul film qui me tente, c’est le dernier Omar Sy : Knock. Le pitch : Ex-délinquant repenti, devenu médecin, Knock débarque dans un petit village et applique sa méthode pour faire fortune. Il s’efforce de convaincre la population que tout bien portant est un malade qui s’ignore.

Mon journal de référence trouve que ce film n’est pas une réussite, mais il se trouve que c’est la 4ème adaptation de la pièce de Jules Romains, qui a été écrite en 1923 ! Et comme je n’ai vu aucune version de ce film, et que j’adore Omar Sy ainsi que Alex Lutz et un tas d’autres acteurs français, je le verrai avec grand plaisir.

 

Publicités

Double secret

LES FILLES DE L’OURAGAN  de  Joyce MAYNARD
Editions Philippe Rey  –   328 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Elles sont nées le même jour, dans le même hôpital, dans des familles on ne peut plus différentes.

Ruth est une artiste, une romantique, avec une vie imaginative riche et passionnée.

Dana est une scientifique, une réaliste, qui ne croit que ce qu’elle voit, entend ou touche.

Et pourtant ces deux femmes si dissemblables, se battent de la même manière pour exister dans un monde auquel elles ne se sentent pas vraiment appartenir.

Situé dans le New Hampshire rural et raconté alternativement par Ruth et Dana, ce récit suit les itinéraires personnels de deux « sœurs de naissance », des années 1950 à aujourd’hui.

Avec la virtuosité qu’on lui connaît, Joyce Maynard raconte les voies étranges où s’entrecroisent les vies de ces deux femmes, de l’enfance et l’adolescence à l’âge adulte. Les premières amours, la découverte du sexe, le mariage et la maternité, la mort des parents, le divorce, la perte d’un foyer et celle d’un être aimé, jusqu’au moment inéluctable où un secret longtemps enfoui se révèle et bouleverse leur existence.

 

Mon avis

Pour moi un méga coup de cœur ! Un de mes romans préférés de cette romancière.

Ruth et Dana sont des petites filles et ensuite des femmes attachantes, malgré le fait qu’elles soient diamétralement opposées. L’une est une artiste l’autre est une scientifique.

J’ai eu une très forte empathie avec Ruth, rejetée par sa mère et ses sœurs, mais ayant une relation privilégiée avec son père, avec qui elle partage le même amour de la nature.

J’ai choisi de recopier le 4ème de couverture pour ne pas trop en dire, et si le premier secret est évident, le deuxième va se dévoiler au fil des pages, avec beaucoup de pudeur.

Un magnifique roman émotionnel, avec des personnages très développés, la vie qui s’écoule pour ces deux familles jusqu’à la révélation.

 

Note :   5  / 5

Autres titres de l’auteur
L’homme de la montagne
Prête à tout
Baby love
Les règles d’usage

 

Semaine 40

Seulement deux films cette semaine, mais pas n’importe lesquels !

D’abord le nouveau film du duo de réalisateurs : Eric Toledano et Olivier Nakache, avec une belle brochette d’acteurs, avec entre autre : Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve et Gilles Lellouche dans : le sens de la fête. La bande-annonce donne envie.

 

Ensuite, l’autre film est réalisé par Stephen Frears avec Judy Dench que j’adore dans : confident royal (Victoria et Abdul) qui raconte l’amitié, incroyable mais vraie, entre la reine Victoria et un jeune serviteur indien Abdul Karim qui finit par devenir son professeur, son guide spirituel et son ami dévoué, au grand dam de toute la cour.

 

Uni pour la vie

OU LE REGARD NE PORTE PAS  de Olivier Pont – Georges Abolin
Editions Dargaud   –   2 volumes

 

Premier volume : 1906 : William a dix ans lorsque sa famille quitte Londres pour Barellito, un petit village italien qui vit tranquillement de la pêche. Des tensions apparaissent pourtant, aiguisées par l’arrivée de ces étrangers.

Pour William, le changement est radical et sa vie complètement chamboulée. De nouveaux paysages, la lumière du Sud, une liberté toute neuve et, surtout, de nouveaux amis : Paolo, Nino et la charmante Lisa, qu’une date et un étrange objet semblent unir inexorablement.

 

 

Deuxième volume : 20 ans ont passé depuis que Lisa a fui Barellito.

20 ans et voici qu’ils se retrouvent, William, Nino et Paolo, pour voler au secours de celle qu’ils n’ont jamais oubliée. D’Istanbul au Costa Rica, ils vont renforcer leur amitié et trouver la réponse au secret qui les unit depuis l’enfance.

 

Mon avis

Une bd intéressante qui aborde le sujet de la réincarnation, année après année, siècle après siècle, quand on retrouve toujours les mêmes amis et que l’on est amoureuse du même homme, indéfiniment.

Un dessin agréable et une histoire sympa, sans plus.

Note :   3  / 5 

 

Retour sur septembre

La petite géante se repose au parc des acacias 
#lesgeants #geneve #royaldeluxe #acacias

Côté météo encore des températures chaotiques … de la pluie, du froid … descendre brutalement à 16° … et deux jours plus tard remonter à 25° ! … ne pas trop savoir comment s’habiller … puis le retour du soleil … le thermomètre remonte à 28° … et on recommence à transpirer !

 

La grand mère géante à plainpalais 
#lesgeants #geneve #royaldeluxe

Les feuilles sont encore vertes … mais les marrons commencent à tomber … penser à ranger le ventilateur … sortir les chaussettes en couleurs … m’acheter des pantalons velours côtelé et ne pas être has been ! … lire sur un banc au soleil pour la dernière fois de la saison … Spoutnik dort en boule et ne veut plus sortir du lit le matin … signe que le froid arrive … déjà avoir un peu de chauffage dans l’appartement … aller pour la dernière fois dans ma bibliothèque de quartier … avant sa reconstruction, encore plus belle, j’espère … encore une fois ma salle de bain inondée … au final plus de peur que de mal … avoir vu les pompiers quand même.

Voir la saga des géants à Genève … mieux, juste dans ma rue … retrouver mes yeux d’enfant … parler avec des inconnus … avoir des émotions XXL … être touchée par cette poésie géante … et par le travail pour faire bouger ces marionnettes géantes … être enchantée par ce spectacle de rue … en garder un merveilleux souvenir.

 

Bilan de septembre avec 157 km !! J'ai explosé mon précédent record qui était à 119 km .. très contente 
#fitbit #fitbitcharge2 #marche #etreenbonnesante #fitness

Côté sport tout va super bien … battre mon dernier record qui était de 119 km … et le remplacer par 157 km ! … par contre, pas beaucoup pris l’escalier … mieux aménager mes séances de sport … perdre 1 kg 300 … retrouver de l’énergie.

 

L’année de mes 13 ans

L’HOMME DE LA MONTAGNE   de   Joyce MAYNARD
Editions Philippe Rey   –  314  pages

 

Résumé de l’histoire

Eté 1979 en Californie du nord. Rachel 13 ans, la narratrice, et sa sœur Patty 11 ans, se préparent à passer leur deux mois de vacances à vagabonder, seules, dans la montagne.

Depuis le divorce de leur parents, quelques années plus tôt, leur mère est dépressive, ne s’occupe plus de rien (lessive, courses ou repas) et laissent donc ses filles faire leur vie à leur guise, passant son temps enfermée dans sa chambre à lire.

Le père Anthony Torricelli, tombeur de ses dames avec son alpha rouge, est inspecteur de police, a un charme fou et depuis son divorce papillonne d’une femme à une autre. Son seul point faible, ses filles qu’il adore, et il essaie de les voir le plus souvent possible.

Mais c’est été 1979, tout va changer, car un tueur en série assassine et viole des jeunes femmes dans la montagne qui se trouve juste derrière le domicile de ses filles. Il est chargé de l’enquête et il n’a plus une minute à lui. Plus les cadavres s’empilent, plus sa hiérarchie lui met la pression, à tel point qu’il n’en dort plus.

Ses filles ne rêvent que du moment où leur père passera à la télé après avoir arrêté le tueur. Jusqu’au jour, où il décide de s’en prendre à sa fille aînée, qui en réchappera de peu. Malheureusement, après une dizaine de cadavre et suite à la bévue de ses filles, il est viré de l’enquête et ce sera l’échec le plus cuisant de sa carrière, il ne s’en remettra pas.

Soudain un homme se dénonce spontanément comme étant le tueur. La police se dépêche de le mettre en prison et de boucler l’affaire. Mais les filles Torricelli savent que ce n’est pas lui.

30 ans plus tard, Rachel, devenue écrivain, décide d’écrire un roman sur cette affaire, en mettant un fait que seul le vrai tueur peut savoir. Reste à savoir si le piège va fonctionner et surtout Rachel va-t-elle pouvoir le faire arrêter ? Et va-t-elle sortir indemne de cette confrontation ?

 

Mon avis

Ce roman est tiré d’un fait divers réel, autant pour le tueur que pour l’inspecteur et ses deux filles. L’auteur a changé les noms de famille et les lieux, mais pour le reste c’est son travail d’écrivain de broder autour de cette histoire de base.

Certes c’est un roman policier haletant, mais c’est surtout un décryptage de la vie de deux fillettes entrant dans l’adolescence, avec l’école, les garçons qui vous tournent autour, se poser des questions sur la sexualité. C’est aussi s’accommoder du divorce de leur parent, voir leur père séduire tous un tas de femmes et se demander s’il va se remarier, et quelles seront les conséquences pour elles ? C’est voir leur mère dévastée de chagrin quand elle se retrouve seule, et ne pas pouvoir détester leur père pour ce qu’il fait.

L’écriture est très belle, les émotions sont exacerbées et l’ambiance de ces fillettes de 13 ans et leurs préoccupations (avoir ses règles, embrasser un garçon, coucher avec lui ou pas, se projeter dans les études ou un travail) a été un vrai bonheur pour moi.

C’est mon deuxième livre de cette romancière et j’ai passé un excellent moment, je ne peux que le recommander.

 

Note :   5  / 5 

Bibliographie :
Prête à tout  4/5
Baby love   3/5
Les règles d’usage  5/5

 

Semaine 38

Ces deux dernières semaines il n’y a pas eu de rubriques cinéma, car aucunes des sorties ne m’avait plus interpellées que ça. Cette semaine, il n’y a pas grand chose qui me tente, mais c’est histoire de tenir le rythme 🙂 Je vais parler de quatre films, dont une comédie, un film d’horreur, un film d’action et un biopic.

Tout d’abord la comédie avec Stéphane de Groodt et Louise Bourgoin, deux acteurs que j’aime bien, dans : l’un dans l’autre. Le seul problème c’est que le sujet du film, la femme devient l’homme et vice versa a été vu des centaines de fois ! Mais c’est un bon prétexte pour faire toutes sortes de gags.

 

Ensuite le film le plus attendu de l’année : Ca, film d’horreur tiré d’un roman de Stephen King. Mais d’après ce que j’ai lu et entendu, il serait plutôt bâclé et ne ferait pas tellement peur. Donc à suivre.

 

En ce qui concerne le film d’action, il s’agit de : American assassin avec Michael Keaton que l’on a pas revu au cinéma depuis un moment. Là il s’agit du film d’action typique, avec cascades et combats à gogo, avec un scénario archi connu. Un homme lambda voit sa copine mourir, il entre à la CIA afin de se venger.

Ce film est adapté d’une saga littéraire de Vince Flynn. Il est le premier d’une série annoncée, qui retrace les origines de Mitch Rapp, qui deviendra un espion hors pair.

 

Et je termine avec le biopic : Gauguin qui comme son nom l’indique raconte l’histoire du peintre au moment où il s’exile à Tahiti, rencontre Tehura qui deviendra sa femme et le sujet de ses plus grandes toiles.

A priori ce type de film m’intéresse, mais il paraît qu’il est vite ennuyeux et j’avais déjà eu cette sensation avec un autre film sur un peintre, vu il y a quelques années. 

 

Pour les fans de Stephen King

Je fais cet article car beaucoup de blogueur / blogueuse ainsi que mes contacts Instragram sont des fans de Stephen King. On sait aussi que la plupart de ses romans ou nouvelles font l’objet de films, téléfilms ou série.

Donc, faites chauffer les magnétos (oui je sais ça n’existe plus) alors votre box, car la chaîne HD1 va diffuser dès demain, lundi 18 septembre et pendant toute la semaine, chaque soir à partir de 21h, un film culte tiré d’un livre du maître.

Lundi 18 : Salem avec Rob Lowe et Donald Sutherland
Mardi 19 : Shining avec Rebecca de Mornay

Mercredi 20 : Détour mortel avec Maria Bello
Jeudi 21 : Ça la version de 1990, car la nouvelle version sort au cinéma
Vendredi 22 : la maison sur le lac avec Pierce Brosnan

J’en ferai sûrement un compte rendu sur le blog, même si je ne suis pas intéressée par tous les films, je pense regarder : Salem, Détour mortel et la maison du lac. Si vous regardez certains de ses films, n’hésitez pas à partager.

 

Retour sur août

Bonne soirée planète IG 😉
#nuage #findejournee #nature

Une météo assez chaotique … une semaine magnifique avec forte chaleur … la suivante : pluie, vent et 18° … la troisième le retour du soleil et de la chaleur … bbk à gogo … et la dernière à nouveau pluie et froid 15 ° ! Fin août reprise du travail pour les vacanciers et l’école recommence. 

 

Mes nouvelles baskets hyper légères 👍offertes par un ami qui me veux du bien 😁 #basketlegere #skechers #etreenbonnesante

Pas beaucoup écrit pour le blog … essayer d’avoir la tête un peu en vacances à défaut d’autre chose … apprendre que ma bibliothèque va fermer ses portes pendant au moins un an, voir plus … être attristée, malgré les 400 bouquins qui se trouvent dans ma bibliothèque personnelle 😉 … changer de médecin généraliste au bout de 25 ans … une nouvelle personne donc une autre vision des traitements … affaire à suivre … recevoir des baskets de compét’ … jamais eu des chaussures de sport aussi légères.

Passer encore un été toute seule … me faire poser un lapin … avoir un rencart laborieux … devoir me justifier sur ma façon de vivre … et sur mes choix privés, amoureux et professionnels  … toujours la même rengaine et ça commence à me fatiguer … le grand retour de « monsieur Taka », dont je ferai un article.

 

La meilleure place de l'appartement .. sur la valise située sur l'armoire #spoutnik #instacats #lameilleureplace

Spoutnik se porte bien … il est plus sociable de jours en jours … il continue de rendre visite régulièrement à ma voisine du dessus … son jouet préféré est un lacet … piqué chez un locataire ;-/ … il est de nouveau très joueur.

 

Bilan du mois d'août : 119 km 👍 et nouveau record #fitbit #fitbitcharge2 #marche #etreenbonnesante #fitness

Par contre côté sport tous se passe à merveille … avec 119 km j’ai battu mon record qui était à 112 km … pas beaucoup fait d’étage par contre … perdu 3 kg … plus légère dans tous les sens du terme … un peu plus de vivacité et de joie de vivre … avoir à nouveau du plaisir à faire du sport et de la marche … ça me vide la tête et me fais un bien fou.

 

Semaine 35

Pour cette semaine de la rentrée scolaire, j’ai choisi 3 films, dont les bandes-annonce sont difficiles à décrypter, je suis souvent séduite par le choix des acteurs et actrices mais pas forcément convaincue par le film.

On commence avec : 7 jours pas plus, avec une pléiade de bons acteurs, du moins pour moi, avec Benoît Poelvoorde et Alexandra Lamy. Ce film semble être un mix entre un feel good movie et une comédie romantique. Je crois que je vais attendre le passage télé.

 

Ensuite il y a un duo Deneuve-Depardieu, le 10ème ! dans le film : bonne pomme. En regardant la bande-annonce on peut voir que c’est pépére et on se demande où ce film va nous conduire ? Là aussi je vais attendre le passage télé.

 

Et je termine avec celui qui me tiens le plus à coeur : petit paysan, qui raconte l’histoire de Pierre, la trentaine, éleveur de vaches laitières et de sa sœur vétérinaire. Toute sa vie tourne autour de ses bêtes, mais une épidémie se déclare en France et Pierre découvre qu’une de ses vaches est infectée. Que faire pour sauvegarder son troupeau qui est aussi son gagne-pain ?