Publié dans Cinéma, séries en vrac

Tandem / saison 5

Série policière française / saison 5 / 12 épisodes de 50 minutes /
Astrid Veillon / Stéphane Blancafort

Saison 1 / 2 / 3
Saison 4

C’est avec beaucoup de plaisir que je retrouve l’équipe de Tandem, dont les épisodes sont toujours tournés à Montpellier et sa région. Il y a plusieurs épisodes qui mettent en scènes les sites historiques et médiévaux de cette région, et je les ai trouvés très plaisants.

Cette saison est surtout centrée sur la situation tendue entre Paul et Léa, puisqu’à la fin de la saison 4, elle le surprend à coucher avec le lieutenant Zaïdi, alors qu’il n’a pas cessé de lui faire des avances et qu’il est même prévu qu’ils partent quelques jours en vacances ensemble. Covid oblige, on voit très peu les enfants, on découvre un nouvel inspecteur, Célestin, qui est venu pour remplacer le lieutenant Zaïdi, mais c’est un peu le style lèche-cul .

Le lieutenant Zaïdi est la nouvelle copine de Paul et ils travaillent ensemble, et pour une fois, c’est elle qui lui a fait des avances pendant des mois. Elle s’intègre très vite dans sa vie, s’entend bien avec ses enfants, ce qui fait tiquer Léa. Mais quelques semaines après le début de leur relation, elle est envoyée en Guyane pour 6 mois un complément de formation qui boostera sa carrière. Paul est content pour elle, mais il est persuadé que Léa essaye de l’éloigner de lui. Quelques semaines plus tard elle revient sous un motif de santé et elle est distante avec Paul, qui ne comprend pas ce qui se passe. Elle lui ment sur les raisons de son retour, qui pour une fois est original.

Erwan, l’inspecteur breton apprend que son ex-copine part dans une autre ville avec leur fille, ce qui l’ennuie car il a adapté son horaire pour pouvoir passer du temps avec sa fille et il est mis devant le fait accompli. Il est plutôt déprimé et c’est sa collègue Sabine qui le pousse à s’inscrire sur un site de rencontre et qui finira par lui présenter une amie, sourde comme elle.

Léa travaille comme une dingue, ne comptant pas ses heures et en dehors elle reprend le sport à fond surtout le vélo de compétition qu’elle pratiquait plus jeune. Sa vie amoureuse est au calme plat.

Les deux derniers épisodes sont savoureux, car Léa, suite à un coup sur la tête, est très amoureuse de Paul et croit être en 1996 et à part Paul elle ne reconnait personne, pas même ses enfants.

Une saison 6 est en cours de tournage.

Publié dans à suivre, musique

La musique et moi

En faisant le tour de mon blog, je me rends compte que cette rubrique musique a été délaissée pendant fort longtemps ces dernières années. Pourtant j’ai de la peine à vivre sans musique, mais surtout sans nouveautés. Pour cela il faut comprendre mon mode de fonctionnement.

Je viens du début des années 70, et chez mes parents la radio est allumée plus de 8h par jour, mais pour autant la musique est souvent entrecoupée de pubs, de nouvelles et de rubriques diverses et variée, qui très rapidement m’agace. La chaîne que l’on écoute passe surtout des chanteurs français, dit populaire, comme : Claude François, Joe Dassin, Mike Brant, Sardou, Fugain, Brel, Piaf entre autre, et les petits nouveaux : Cabrel, Balavoine, France Gall, Goldman, Téléphone, Renaud et quelques autres.

A 14 ans, une voisine me donne une platine pour écouter des vinyles (qui sont très chers à l’époque) avec une bande fm qui me permets enfin d’écouter la radio qui me plaît avec beaucoup de chanteurs anglais comme : Sting, Abba, Aha, Jimmy Sommerville et bien d’autres et surtout d’écouter le top 50. L’année suivante, mon oncle m’offre un walkman jaune de Sony, increvable qui résiste aux chocs et qui peut aller dans l’eau (j’avoue, je n’ai jamais osé tester ça). Mais le fait de faire des cassettes, de 60 minutes, c’est trop court, surtout que je l’utilise dans les transports entre la maison et le travail et l’école.
Quelques temps plus tard sortiront des cassettes de 90 minutes !!

A 18 ans, je vide mon compte épargne pour m’acheter une vraie chaîne hi-fi, avec en nouveauté le cd incorporé (on ne sait pas encore ce que c’est), la radio et un double cassettes ! Cette chaîne Pionner est increvable et je vais la garder 20 ans.

Au début des années 2000, on m’offre un i-pod et une fois que j’ai compris comment ça fonctionne, je ne me sens plus de joie. Un appareil grand comme un paquet de clopes, qui peut contenir plusieurs milliers de chansons, on peut faire des play-list, par style, par chanteur, par année et surtout l’enregistrement va super vite, comparé au mic-mac que je devais faire avant pour enregistrer 10 chansons sur une cassette !!

20 ans plus tard, je franchis encore un cap et je passe à Spotify, ce qui me permets de découvrir des centaines de style musicaux, des playlist, la musique rangée par style ou par chanteur et qui remonte sur les 60 dernières années mais aussi permets d’écouter les nouveaux sons et de suivre mes chanteurs et chanteuses préférés.

Pour conclure, me voici enfin à la page 😉 et cela élargi considérablement mon champs des possibles, avec des centaines de nouveaux artistes et styles musicaux à découvrir.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

The undoing

Série américaine / dramatique / saison 1 / 6 épisodes de 60 minutes

Autant vous le dire tout de suite, j’ai ad-o-ré. L’histoire est intéressante, le casting est excellent, avec deux supers stars dans les rôles principaux, à savoir : Nicole Kidman qui joue le rôle de Grace Fraser et Hugh Grant qui joue son mari, Jonathan. Et pour une fois, il a un rôle de méchant, de salaud et il excelle dans ce registre. Au niveau star, il y a aussi Donald Sutherland qui joue le rôle du père de Grace, riche qui adore sa fille et déteste son gendre.

L’histoire se passe à Manhattan. Grace Fraser est psychologue pour couples, elle gagne très bien sa vie, par contre elle a une manie, souvent la nuit, quand elle est préoccupée par un problème, elle sort de chez elle (en pyjama et robe de chambre) et marche pendant des heures dans son quartier, totalement vide !

Son mari, Jonathan, oncologue pédiatrique, passe beaucoup de temps à l’hôpital, de jour comme de nuit, peu importe que ce soit la semaine ou le week-end et sa femme lui fait totalement confiance. Ils ont un garçon de 13 ans, qui aime le violon et va à Reardon, une école privée très prisée et très chère, évidemment.

Mais voilà que cette prestigieuse école apprend le meurtre atroce de Helena Alves, artiste peintre qui est la mère d’un de leur élève qui profite d’une bourse, car moins riche que les autres élèves. Elle venait d’intégrer le comité de l’école afin d’organiser une vente aux enchères qui a eu lieu la veille. Evidemment la police fait une enquête de voisinage afin d’en apprendre plus sur Helena, ses fréquentations, savoir si elle a des problèmes de couple, etc. De plus, elle vient d’avoir un bébé.

Le seul problème, c’est que Jonathan a disparu ! Après une chasse à l’homme, il est arrêté par la police qui lui colle le meurtre d’Helena sur le dos. C’est vrai qu’il a des réactions bizarres et la police passe sa vie au peigne fin découvrant tout un tas de choses gênantes que même sa femme ignorait !

Dans les 3 derniers épisodes, on suit le procès et des révélations fracassantes sont faites, révélant des secrets de la famille Fraser. Jonathan a caché tant de choses à sa femme (il a perdu son travail à l’hôpital depuis plusieurs mois pour faute grave, il a volé à son père un demi million de dollars, il est l’amant de Helena) que Grace a l’impression de ne pas savoir qui elle a épousé !

Bref, on est scotché devant la télé, en apnée, en attendant l’épisode final. Si cette série repasse, jetez-vous dessus !!

Publié dans les chouchous du moment, musique

Francis Cabrel son dernier album

Acheté il y a quelques semaines, j’ai enfin pris le temps d’écouter le dernier album de Francis Cabrel, et j’ai fais un beau voyage, dans ses mots et ses sentiments. Comme toujours je suis conquise. Rien que l’image de l’album est magnifique et invite à la rêverie.

Voici le clip officiel de la chanson qui donne son titre à l’album : à l’aube revenant

Le clip officiel de : peuple des fontaines

Dans cet album il y a une particularité. Quatre chansons de ce disque sont directement inspirées par l’œuvre des Troubadours, œuvre poétique, profondément nouvelle, écrite en langue occitane, dont celle-ci : Rockstard du moyen-âge.

Je ne vais pas vous mettre toutes ses chansons, mais elles sont toutes superbes, alors n’hésitez pas à acheter l’album.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Meurtres à White House Farm

Série policière anglaise / saison 1 / 6 épisodes de 50 minutes /
tiré d’une histoire vraie

Sur l’affiche se trouve les 3 protagonistes de ce fait divers. Le jeune homme au centre, bien propre sur lui, c’est Jeremy Bamber le seul survivant du massacre de sa famille. L’homme à gauche, c’est le lieutenant Stan Jones, celui qui fera une véritable enquête et tentera de trouver la vérité. A droite, se trouve l’inspecteur Taff, celui qui a bâclé l’enquête en moins d’une semaine, qui a déplacé les corps et a conclu à un meurtre-suicide !

Le 7 août 1985, vers 3h du matin, la police de Chelsmford, près de Londres, reçoit un coup de téléphone alarmant de Jeremy Bamber, qui explique que son père vient de lui téléphoner, en panique et qu’il est en danger de mort et qu’il faut envoyer des policiers tout de suite, lui même se prépare à se rendre chez ses parents.

La police se rend sur place, mais n’entre pas tout de suite dans la maison, craignant que le tueur soit encore sur les lieux. Au petit matin, ils entrent dans la maison et découvre que les parents de Jérémy sont morts, abattus à coup de fusil, ainsi que sa soeur Sheila et ses deux petits garçons. D’après l’emplacement des corps, se serait Sheila qui aurait tué sa famille et se serait suicidée après.

Malgré les remontrances de son chef, le lieutenant Jones fait les choses dans les règles de l’art. Il interroge les membres de la famille, l’ex-mari de Sheila, ainsi que la cousine Ann et tous le monde lui dit que Sheila est gentille et non violente, qu’elle n’a jamais manié une arme de sa vie et que oui, elle a eu des problèmes psychiatriques graves, elle venait de sortir de l’asile, mais personne ne la voit faire ça, surtout assassiner ses enfants !

Il y a deux questions qui taraudent le lieutenant : comment peut-on assassiner toute sa famille à coups de fusil mais que personne n’a entendu les coups de feux et si l’assassin n’est pas Sheila, comment a-t-il pu sortir de la maison alors que toutes les portes sont verrouillées de l’intérieur ? Au moment de l’autopsie de Sheila, on se rend compte qu’elle n’a pas pu se tirer une balle sous le menton, car elle n’arrive pas à atteindre la gâchette !!

A partir de ce moment là, les soupçons se portent sur Jeremy, car son alibi est léger et avec la mort de tous ses proches, c’est lui qui hérite de tous les biens. De plus, Julie, sa petite amie, semble très en retrait et mal à l’aise avec la police.

On suit donc l’enquête, les réactions de Jeremy, son arrestation et son procès où il est finalement jugé coupable du meurtre de ses proches.

A ce jour, il est toujours en prison et il est prévu qu’il y reste jusqu’à sa mort. C’est un cas unique en Angleterre.

Série très intéressante, même si elle est parfois éprouvante. D’après mes recherches sur internet, il semble qu’il y aura une saison 2 … mais tout ayant été résolu dans la première saison, je ne sais pas trop de quoi ça va parler. Donc, à suivre.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Le film contre la série

Voici une chose que je fais très rarement, regarder une série qui est tirée d’un film. Le film, dont je vous mets l’affiche ci-dessus, date de 1999, avec Denzel Washington et Angelina Jolie.

C’est un film policier qui parle de la traque d’un sérial killer et comment un policier tétraplégique (Denzel Washington) cloué à son lit mais tablant essentiellement sur son intelligence et sa façon d’interpréter les indices va arrêter un sérial killer, avec l’aide de Angélina Jolie qui sera ses jambes et ses yeux sur le terrain.

Pour être totalement objective, j’ai à nouveau regardé le film, dont je ne me souvenais pas très bien. Je l’ai trouvé intéressant et palpitant, j’ai sursauté, mais à un moment j’ai trouvé qu’il manquait un peu de rythme.

J’étais donc sceptique en pensant à la série, surtout qu’il y a 10 épisodes de 45 minutes et je me demandais ce que la réalisation avait bien pu rajouter pour tenir la distance. Et comme on dit en Suisse, j’ai été surprise en bien ! 😉

Sans trop en dire, le premier épisode reprend la quasi intégralité du film, avec la scène mythique de la policière, Amélia, qui se place sur les rails du train afin de protéger les indices au risque de se faire écraser. Suite à cet acte, elle rencontre Lincoln Rhyme et son équipe et devient les yeux et les jambes de Lincoln.

Ensuite dans chaque épisode, ils sont confrontés à un sérial killer, plus au moins doué. Mais le fil rouge et ce qui est super intéressant on suit aussi le tueur. On voit qui il est, comment il vit et travaille, pourquoi il en veut à Lincoln, et la psychologie de ce tueur est très intéressante.

Le seul petit bémol, c’est qu’à la fin de la série le tueur est arrêté, mais il y a une question qui reste sans réponse, afin de pouvoir démarrer une saison 2 qui n’aura pas lieu, faute d’audience.

Un seul conseil : si vous aimez ce genre de série, jetez vous dessus, car elle vaut le coup d’œil et elle passe en ce moment sur TF1.

Publié dans Juste moi, mon moral vu de ma fenêtre

Retour sur mai 2021

Une photo qui n’est pas du tout représentative de la météo du mois de mai, vu qu’il a dû pleuvoir pendant quasiment 22 jours … pas représentative non plus de mon humeur, qui fût comme le temps, grise et pluvieuse … mais le soleil et le retour de la chaleur ont sauvés les derniers jours du mois de mai … promesse d’un mois de juin plus apaisé ?

Mai et ses problèmes administratifs qui m’ont minée et stressée … le décès de mon père que j’ai toujours de la peine à digérer … même 18 ans plus tard … une mélancolie pas toujours assumée … un sourire de façade … des douleurs et des crampes abdominales … pendant 10 jours me tordre de douleurs … donc ne pas sortir et ne pas marcher …

Commencer à sortir les affaires d’été … dormir avec la fenêtre ouverte … et finalement laisser la fenêtre ouverte 20 h sur 24 … être inondée par la lumière du jour et en fin de mois par le soleil … refaire de la méditation plus régulièrement … et dans la foulée prolonger mon abonnement de 6 mois … être toujours enchantée par ma Garmin … découvrir que j’ai encore un peu l’esprit de compétition … aimer gagner des badges dans des sports ou des activités que je ne pensais pas faire un jour … acheter une brique de yoga qui est finalement bien utile dans certaines positions … trouver mon rythme avec Ariane de yoga coaching … commencer à travailler avec l’appli Nike, totalement gratuite, pour le cardio et les exercices de fitness …

Publié dans Bla-bla-bla, Juste moi, Livres

Bilan lecture et série 2020

Oui je sais, je ne suis pas une rapide 😉 J’ai hésité à écrire ce billet car l’année passée j’ai lu assez peu de livres, mais finalement comme j’ai fait quelques belles découvertes, je tenais à en parler ici.

Grosso modo, j’ai dû lire 25 à 30 romans, jusque là rien d’exceptionnel. Ce qui fût plus singulier, c’est que j’ai lu uniquement des livres m’appartenant. Je n’ai pas été à la bibliothèque (les mesures Covid m’ont enlevés le plaisir de farfouiller dans les rayons).

J’ai commencé à utiliser l’appli : Kobo, qui est gratuite et bien fichue sur mon I-Pad. Pour l’instant, au niveau numérique, j’ai lu 3 ou 4 romans que j’ai pioché dans les gratuits, afin de me faire une idée et j’ai trouvé ce type de lecture très agréable, au point de commencer à en acheter au moment des soldes, et cela me permets de découvrir des auteurs qui sont moins chers sur la Kobo que le grand format en librairie.

La première chose, j’ai enfin pris le temps de lire une romancière genevoise : Corinne Jaquet qui est politologue de formation et qui pendant 10 ans fut journaliste pour « La Suisse », journal disparu depuis fort longtemps. Elle a écrit une série policière avec un duo inspecteur / journaliste, pour des intrigues qui se passent dans les différents quartier de Genève. Je vous en reparle bientôt.

La deuxième chose, j’ai enfin lu un roman de Donato Carrisi, un one shot, et j’ai beaucoup apprécié ma lecture et la plume de l’auteur, ce qui me donne envie de lire d’autres one shot et peut être sa trilogie.

Dernière chose, j’ai lus une partie de mes poches de Stephen King, que j’ai acheté entre 1980 et 1995 (sic), avec divers degrés de satisfaction, et dans un futur proche je vais lire les brochés que je me suis offert au rythme de un chaque année avec des couvertures magnifiques.

Côtés séries, comme à mon habitude, j’ai visionné 65 séries, dont 30 nouvelles séries et pour les autres ce sont des suites de séries que je suis depuis un certain temps. Le bilan est très bon et je vous ferais les critiques tout au long de l’année, mais je voulais en mettre quelques unes en avant, comme :

  • Beforeigners, série de sf norvégienne
  • Coroner, série dramatique canadienne
  • Prodigal son, série dramatique américaine
  • Cardinal, série policière canadienne avec son inspecteur attachant
  • Good Girls, série dramatique américaine vraiment excellente
  • Dérapages, mini-série française avec Cantona, excellente
Publié dans Cinéma

Nouvelle rubrique

Je vais créer une nouvelle rubrique dans la catégorie « cinéma » que je vais probablement intituler : portrait, mais ça peut encore changer. Je vais faire le portrait d’acteur, actrice, réalisateur et réalisatrice que j’apprécie et retrouver la filmographie de ces personnes, grâce à internet et à wikipédia et voir le nombre de films que j’ai déjà vu.

Je vais aussi créer des listes, surtout pour les séries, par genre : série médicale, policière, dramatique, fantastique, etc, afin de les retrouver plus facilement et les mettre à jour le plus régulièrement possible.

Je vais aussi réactiver ma rubrique cinéma : vu à la télévision, car grâce ou à cause du Covid-19, la télévision repasse beaucoup de films des années 1980 à 2000 et aussi des dix dernières années, ce qui me permets de revoir un film vu au cinéma et dont je n’ai pas eu l’opportunité de parler sur le blog lors de sa sortie.

Certaines chaînes font le pari de repasser, en intégralité, des séries terminées depuis plusieurs années, comme Charmed qui datent des années 1990, ou plus récent la série policière The Closer : L.A. enquêtes prioritaires, ce qui m’arrange car je n’ai pas pu la voir en entier, et j’aime beaucoup cette idée. Ils pourraient aussi reprogrammer Dexter et bien d’autres pour mon plus grand bonheur 😉

Publié dans Bla-bla-bla, Juste moi

Pub Ikéa 2021

Cela faisait longtemps que je n’avais pas regardé de pub pendant un film, une série ou une émission, et pour cause, avec ma nouvelle télé je peux sauter les pubs d’un simple clic et le film démarre directement après les pubs, ce qui est bien pratique.

Sauf que de temps en temps, j’aime bien voir les pubs pour de nouveaux produits, ou des pubs pour des produits qui existent depuis des décennies (style Coca ou Apple), mais qui chaque année font des pubs qui ressemblent à de mini-film.

Et c’est le cas pour une pub Ikéa de cette année, à chaque fois que je la regarde, je me bidonne pendant 5 minutes et ça me fait un bien fou. Bien écouter le texte. Les amoureux des chats comprendront.